États-Unis

23 juin 2021 13:12; Act: 24.06.2021 13:11 Print

Joe Biden lave l’affront fait à Barack Obama

Le président des États-Unis renoue avec une tradition que Donald Trump avait refusée à son prédécesseur lors de son accession au pouvoir.

storybild

Barack Obama (gauche), Joe Biden (centre) et Donald Trump, lors de la cérémonie d’investiture de ce dernier en janvier 2017. (photo: AFP/Getty Images)

Sur ce sujet
Une faute?

Après le mandat chaotique de Donald Trump, la Maison-Blanche renoue avec certaines traditions chahutées par le Républicain. Par exemple, il est de coutume que le nouvel occupant du Bureau ovale invite son prédécesseur à l’occasion de l’installation, dans la résidence présidentielle, de son portrait officiel. Lors de son accession au pouvoir, Donald Trump avait infligé au camouflet à Barack Obama en lui refusant cet honneur. Le Démocrate, cela dit, n’avait pas souhaité participer à une réception avec son rival.

Les portraits de Barack et Michelle Obama devraient être installés cet automne à la Maison-Blanche, si les conditions sanitaires le permettent. Comme le veut cette tradition vieille de 40 ans, cette cérémonie rassemble en général une centaine de personnes dans l’East Room, la plus grande pièce de résidence présidentielle. Les tableaux sont «quasiment terminés», glisse à NBC News une source bien informée, sans préciser le nom de l’auteur de ces portraits.

Les portraits de Bush et Clinton déplacés

On apprend par ailleurs que de leur côté, Donald et Melania Trump ont déjà contacté la White House Historical Association pour mettre en route la réalisation de leur portrait. Un tel procédé peut prendre jusqu’à quatre ans. Il est toutefois fort peu probable que Joe Biden et son prédécesseur parviennent à se mettre d’accord pour organiser une réception à Washington.

À la Maison-Blanche, les portraits des deux derniers présidents sont généralement accrochés au premier étage, près du Grand Foyer, où ils sont le plus visibles pour les visiteurs. L’administration Trump avait déplacé les portraits de George W. Bush et de Bill Clinton vers un endroit moins en vue. L’équipe de Joe Biden les a récemment réinstallés à leur place. Une fois le portrait d’Obama dévoilé, il devrait être accroché à cet emplacement de choix, à côté de celui de Bush. Celui de Clinton sera alors déplacé.

(L'essentiel/joc)