Espace

31 mai 2020 21:31; Act: 31.05.2020 21:33 Print

Les deux astronautes sont entrés à bord de l'ISS

Lancée la veille depuis la Floride avec deux astronautes à bord, la fusée SpaceX a atteint la Station spatiale internationale dimanche.

Sur ce sujet
Une faute?

Les deux astronautes de la Nasa transportés par la capsule de SpaceX sont entrés dimanche dans la station spatiale internationale, une nouvelle étape franchie avec succès pour cette mission qui marque le retour des transports américains vers l'ISS après neuf ans d'interruption.

«Nous sommes tellement fiers»

Bob Behnken et Doug Hurley, qui ont décollé à bord d'une fusée Falcon 9 la veille depuis la Floride, sont les premiers astronautes à rejoindre la station, à 400 km de la Terre, grâce à un véhicule d'une société privée.

La capsule Crew Dragon s'est amarrée à l'ISS à 14H16 GMT, quelques minutes en avance sur l'horaire prévu, après environ 19 heures de voyage. De nombreuses vérifications et réglages ont ensuite été effectués, et environ trois heures plus tard, l'écoutille de la capsule a été ouverte.

Les deux meilleurs amis, d'anciens pilotes militaires, ont alors retrouvé les habitants actuels de la station, leur compatriote américain Chris Cassidy et deux astronautes russes, pour une photo collective.

«Le monde entier a suivi cette mission et nous sommes tellement, tellement fiers de tout ce que vous avez fait pour notre pays, et en réalité pour inspirer le monde», les a félicité depuis la Terre le patron de la Nasa, Jim Bridenstine, juste après leur arrivée.

«Ce fut un honneur de faire partie de cet effort de neuf ans depuis la dernière fois qu'un véhicule américain s'est amarré à la station spatiale internationale», a déclaré Doug Hurley, 53 ans, après l'amarrage réussi.

Nouveau taxi spatial

Depuis la fin des navettes spatiales en 2011, seules des fusées russes envoyaient les Américains vers l'ISS, qui file à 27 000 km/h autour de la Terre.

La Nasa a chargé SpaceX de développer un nouveau taxi spatial, et si cette mission-ci --qui pourrait durer jusqu'en août-- est certifiée sûre, les Américains ne dépendront plus des Russes pour accéder à l'espace.

Pour trois milliards de dollars, accordés depuis 2011 dans le cadre d'un contrat à prix fixe, SpaceX a promis à la Nasa six allers-retours vers l'ISS, avec quatre astronautes à bord.

Le chef de l'agence spatiale russe, Dmitri Rogozine, a félicité dimanche sur Twitter Jim Bridenstine, ainsi que le fondateur de SpaceX, Elon Musk: «Je souhaite aux équipes de la Nasa de finir avec succès de reconstruire son système de transport national», a-t-il écrit.

Première étape

SpaceX acheminait déjà des cargaisons vers l'ISS depuis 2012, mais c'est la première fois que la Nasa lui confie sa ressource la plus précieuse: ses astronautes.

«Le lancement d'aujourd'hui démontre que l'avenir appartient à l'industrie spatiale privée», a déclaré samedi Donald Trump, qui a assisté en personne au décollage de la fusée depuis le centre spatial Kennedy.

Le président américain a fait applaudir le fondateur de SpaceX, qui s'est montré très ému lors de la conférence ayant suivi le lancement. «J'ai du mal à parler, cela fait 18 ans que nous travaillions avec cet objectif. J'ai du mal à croire que c'est arrivé», a déclaré Elon Musk.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • dada le 01.06.2020 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voilà comment on ramène un virus dans l’espace

  • J.T.Kirk le 01.06.2020 07:11 Report dénoncer ce commentaire

    Si cela diminue le prix d'envoie des charges, on pourra peut-être envoyer plus de matos pour construire des stations ou vaisseaux plus gros et plus sure que ces "coquille de noix". Un peu à la très bonne série "The Expanse" ^^

  • Le x i le 01.06.2020 12:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt les chinois vont amarser sur Mars.America never first!

Les derniers commentaires

  • Le x i le 01.06.2020 12:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt les chinois vont amarser sur Mars.America never first!

  • Titus le 01.06.2020 10:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ouais c'est génial, ils ont réussi à refaire ce que les russes font depuis les années 60-70, god bless America!

  • dada le 01.06.2020 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voilà comment on ramène un virus dans l’espace

  • J.T.Kirk le 01.06.2020 07:11 Report dénoncer ce commentaire

    Si cela diminue le prix d'envoie des charges, on pourra peut-être envoyer plus de matos pour construire des stations ou vaisseaux plus gros et plus sure que ces "coquille de noix". Un peu à la très bonne série "The Expanse" ^^

  • Astrolix le 01.06.2020 04:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour le retour il faudrait prendre la capsule de sauvetage Sojus.Ce sera plus sûr.