Au Venezuela

29 novembre 2017 17:36; Act: 29.11.2017 18:44 Print

Nicolas Maduro va briguer un nouveau mandat

Le président vénézuélien, très contesté à cause de la crise économique et du mouvement social frappent son pays, a annoncé mercredi son intention de se représenter en 2018.

storybild

Nicolas Maduro a succédé à Hugo Chaves en 2013. (photo: AFP/ho)

Sur ce sujet

Le président du Venezuela Nicolas Maduro, élu en 2013, va briguer un nouveau mandat en 2018, a annoncé mercredi le vice-président Tareck El Aissami. En 2018 «nous aurons, grâce à dieu et au peuple, la réélection de notre frère Nicolas Maduro comme président de la République», a déclaré M. El Aissami lors d'un rassemblement du Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV) au pouvoir.

Le scrutin présidentiel dans ce pays pétrolier est prévu en décembre prochain, mais certains experts estiment qu'elle pourrait être avancée au mois de mars par le gouvernement. Cette annonce intervient alors que le pays sud-américain subit des pénuries, une hyperinflation, et se trouve, selon les agences de notation de crédit Standard & Poor's et Fitch, en situation de défaut de paiement partiel. M. Maduro est actuellement en pleine renégociation de la dette extérieure du pays, estimée à environ 150 milliards de dollars, dont 30% seraient dus au groupe public pétrolier PDVSA.

Parallèlement, le gouvernement vénézuélien doit entamer les 1er et 2 décembre en République dominicaine un dialogue avec la Table de l'unité démocratique (MUD), principale coalition d'opposition, pour mettre fin à la grave crise politique que vit le Venezuela. Mais les adversaires du président apparaissent désormais divisés. Une vague de manifestations antigouvernementales au printemps a fait 125 morts, dans un contexte de problèmes économiques aigus liés à la chute des prix du pétrole, dont l'économie vénézuélienne est très dépendante. Ancien chauffeur d'autobus venu à la politique par le syndicalisme, Nicolas Maduro a succédé à son mentor Hugo Chavez en 2013 à la présidence du Venezuela.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Phil31 le 29.11.2017 22:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avez vous déjà vécu YANN 1 dans un pays avec un régime? Et connaissez vous ce pays le Venezuela! Pour ma part je peux répondre affirmatif aux 2 questions! Il est facile de faire un commentaire pareil quand on vit Luxembourg, un endroit sécuritaire et ou la vie est paisible.

  • Marc le 29.11.2017 20:56 Report dénoncer ce commentaire

    Un dictateur qui brigue pour un nouveau mandat... Eh bein

  • Kanit Verstaan le 30.11.2017 10:22 Report dénoncer ce commentaire

    Si j'ai bien compris ce sera un deuxième mandat qu'il vise. Vous dites de lui qu'il est un dictateur parce qu'il vise un deuxième mandat. Madame Merkel entame un quatrième mandat et vous dites "Bravo" Je ne comprends plus rien!

Les derniers commentaires

  • Kanit Verstaan le 30.11.2017 10:22 Report dénoncer ce commentaire

    Si j'ai bien compris ce sera un deuxième mandat qu'il vise. Vous dites de lui qu'il est un dictateur parce qu'il vise un deuxième mandat. Madame Merkel entame un quatrième mandat et vous dites "Bravo" Je ne comprends plus rien!

  • Phil31 le 29.11.2017 22:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avez vous déjà vécu YANN 1 dans un pays avec un régime? Et connaissez vous ce pays le Venezuela! Pour ma part je peux répondre affirmatif aux 2 questions! Il est facile de faire un commentaire pareil quand on vit Luxembourg, un endroit sécuritaire et ou la vie est paisible.

  • J.Auguste le 29.11.2017 22:15 Report dénoncer ce commentaire

    Mais c'est certain qu'il va se représenter , vous avez déjà vue un dictateur qui laisse tombé comme ça moi non et le monde sans fou il suffit de voir avec la Coré , maintenant c'est trop tard .

  • Marc le 29.11.2017 20:56 Report dénoncer ce commentaire

    Un dictateur qui brigue pour un nouveau mandat... Eh bein

    • Hein le 30.11.2017 22:54 Report dénoncer ce commentaire

      Est il un dictateur? Comment le savez vous?

  • Yann L le 29.11.2017 17:47 Report dénoncer ce commentaire

    Félicitations au Président Maduro!

    • 8 Mais le 29.11.2017 23:02 Report dénoncer ce commentaire

      Doucement il se présentera aux élections en 2018, il n'est pas encore réélu!