SELON UNE éTUDE AMéRICAINE

09 août 2012 10:19; Act: 09.08.2012 11:56 Print

Le mariage, c'est forcément pour la vie

La grande majorité des jeunes adultes américains (86%) s'attendent à voir leur mariage durer toute leur vie, selon une étude publiée mercredi.

storybild

86% des jeunes adultes américains se déclarent optimistes concernant la notion de mariage. (photo: Keystone)

  • par e-mail

Ce sondage de l'Université Clark à Worcester, dans le Massachusetts (nord-est), a également mis en lumière que pour 57% des Américains âgés de 18 à 29 ans, avoir des relations sexuelles «sans être impliqué émotionnellement» est quelque chose de mal. Et 73% des 1 029 personnes interrogées pensent que les couples devraient se marier avant d'avoir des enfants.

Ces résultats montrent comme les jeunes Américains sont optimistes concernant le mariage, a noté Jeffrey Jensen Arnett, professeur de psychologie à l'Université Clark. «Ils grandissent en sachant que la moitié des mariages finissent en divorces, mais presque tous s'attendent à être dans la bonne moitié», a souligné M. Arnett, qui a dirigé cette étude.

Changements potentiels à venir

«Des jeunes adultes d'aujourd'hui, ceux dont les parents ont divorcé sont souvent les plus déterminés à éviter un divorce, même si statistiquement ils ont justement plus de chances de divorcer eux-mêmes», a ajouté M. Arnett. Ce sondage a également montré que 61% des jeunes Américains sont prêts à abandonner certains de leurs objectifs de carrière pour en contrepartie avoir la vie de famille qu'ils désirent, tant chez les hommes que chez les femmes.

«Traditionnellement les femmes sont plus enclines à faire des sacrifices de carrière pour leur famille», a encore dit M. Arnett en rappelant que son étude a une marge d'erreur de 3,06%. «Mais ces derniers résultats suggèrent que les choses pourraient changer avec la nouvelle génération de jeunes adultes, avec un partage plus équitable des responsabilités dans la famille», a-t-il conclu. Parmi les sondés, 23% étaient mariés, 10% vivaient en couple alors que 29% étaient célibataires.

(L'essentiel Online/AFP)