Drame aux États-Unis

08 juin 2017 16:45; Act: 08.06.2017 18:11 Print

Leur fils meurt noyé sept jours après s'être baigné

Un enfant de 4 ans est décédé samedi dernier, une semaine après avoir barboté dans l'eau avec sa famille. Un phénomène appelé «noyade sèche»: ses poumons étaient remplis d'eau.

storybild

Francisco a poussé son dernier soupir dans les bras de son papa.

op Däitsch

Le petit Francisco, 4 ans, est décédé samedi dans un hôpital de Houston. L'enfant a été victime d'un phénomène rare appelé «noyade sèche»: il est mort noyé une semaine après s'être baigné. Le dernier week-end du mois de mai, l'enfant est allé nager avec sa famille au Texas City Dike, un site très apprécié des baigneurs et amateurs de pêche. Peu après s'être amusé dans l'eau, Francisco a commencé à se plaindre de maux de ventre et à souffrir de diarrhée, mais ses parents ne se sont pas inquiétés outre mesure.

Le garçonnet semblait aller mieux lorsque, samedi matin, une vive douleur aux épaules est apparue. Francisco a tout d'un coup rouvert les yeux quelques heures plus tard: «Il s'est juste réveillé, soudainement. Il a dit "Ahhh". Il a respiré une dernière fois et je ne savais pas quoi faire», confie Francisco Delgado Jr, son papa. À l'hôpital, les ambulanciers et médecins ont tout tenté pour sauver le petit. En vain. «On nous a expliqué qu'il s'agissait d'une noyade sèche. Ses poumons étaient remplis de liquide. Ils n'ont rien pu faire pour lui», explique Tara, sa maman.

«La noyade est silencieuse»

La «noyade sèche» intervient en principe plusieurs heures après une baignade, lorsque de l'eau a infiltré les poumons. Irrités, ceux-ci secrètent du liquide qui finit par empêcher l'enfant de respirer. Une autopsie doit encore être pratiquée sur le corps du petit Francisco.

«Certains enfants auront des symptômes peu après la noyade. D'autres montreront des signes plus tard. Ils semblent aller bien mais ils développent des problèmes respiratoires plusieurs heures après l'événement», explique le Dr. Kay Leaming-Van Zandt. Elle ajoute: «Cela peut se jouer en une seconde. La noyade est silencieuse».

Un drame similaire survenu il y a près de 2 ans aux États-Unis, avait fait les gros titres. Un garçon de 10 ans avait succombé à une «noyade sèche», plusieurs heures après s'être baigné.

(L'essentiel/joc)