Au Japon

23 novembre 2018 13:24; Act: 23.11.2018 15:04 Print

Forcé à la sobriété, un handicapé porte plainte

Un homme en fauteuil roulant a été privé de vin lors d'une dégustation à Tokyo. Il a porté l'affaire devant la justice.

storybild

(photo: Archive/photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Un quinquagénaire en fauteuil roulant, empêché de boire de l'alcool lors d'une dégustation de vin pour des raisons de «sécurité», a demandé réparation devant un tribunal de Tokyo, a rapporté jeudi un média japonais. L'homme réclame 1,7 million de yens (environ 13 250 euros) de dommages et intérêts aux deux organisateurs et au magasin Seibu à Tokyo, où l'événement a eu lieu en août, relève le journal Mainichi Shimbun.

Lors de la première journée du procès mercredi, l'utilisateur du fauteuil roulant a raconté qu'il lui avait été demandé d'arrêter de boire après deux verres de vin, lors de la dégustation. Avant de l'évincer de la salle, le personnel lui a montré des instructions indiquant: «S'il vous plaît, ne servez pas les clients en fauteuils roulants manuels ou électriques».

Une interdiction nécessaire

Le Japonais a alors porté plainte pour «discrimination injuste» à son encontre et pour violation de la loi nationale sur la discrimination des handicapés, explique le journal. «Les utilisateurs de fauteuils roulants ne causent pas toujours des accidents ni des ennuis à l'intérieur du magasin», a déclaré son avocat devant le tribunal, affirmant que le grand magasin, dirigé par Seibu & Sogo, considérait les utilisateurs de fauteuils roulants comme «une nuisance».

De son côté, l'avocat de la défense a assuré que l'interdiction était «nécessaire pour assurer la sécurité», selon le quotidien. Au Japon, les fauteuils roulants manuels et électriques sont généralement classés dans la catégorie «piétons» en vertu de la loi. Cependant, la police demande régulièrement aux personnes en fauteuils roulants électriques de ne pas les utiliser après avoir bu.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lea le 24.11.2018 07:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boire ou conduire il faut choisir d un autre coté je pense que dans cette dégustation de vin il y a d autre personne qui prenne la voiture non ou le vélo alors la loi ccest pour tout le monde

Les derniers commentaires

  • lea le 24.11.2018 07:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boire ou conduire il faut choisir d un autre coté je pense que dans cette dégustation de vin il y a d autre personne qui prenne la voiture non ou le vélo alors la loi ccest pour tout le monde