Affaire Rocco Magnotta

03 juin 2012 12:29; Act: 03.06.2012 15:57 Print

Le tueur signalé dans un hôtel de Bagnolet

La police française a une piste parisienne pour retrouver Rocco Magnotta, Canadien de 29 ans en fuite, soupçonné d'avoir tué et dépecé un étudiant chinois à Montréal.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
Sur ce sujet

Luka Rocco Magnotta, ce Canadien de 29 ans en fuite, soupçonné d'avoir tué et dépecé un étudiant chinois à Montréal, a été signalé dans un hôtel de Bagnolet, en Seine-Saint-Denis, a-t-on appris dimanche de source proche de l'enquête. La police, alertée par un témoin, s'est rendue samedi dans cet hôtel. Le suspect avait quitté sa chambre dans laquelle les enquêteurs ont retrouvé des affaires, dont des revues pornographiques et des sacs vomitoires, de la compagnie aérienne empruntée par le suspect entre le Canada et la France, selon cette source.

Les policiers ont également établi que le téléphone portable de Luka Rocco Magnotta a été repéré samedi par une borne relais dans l'est parisien, a ajouté cette source.

«Certains de sa venue»

«Les enquêteurs sont certains que le dépeceur est ou a été en Ile-de-France et particulièrement à Paris depuis au moins vendredi», a précisé dimanche matin une source policière, expliquant que cette certitude s'appuie sur des témoignages et des éléments matériels. Aucune indication ne permettait cependant de dire si le suspect s'y trouvait toujours dimanche.

Ancien acteur de films pornographiques, Luka Rocco Magnotta, également connu sous les noms d'Eric Clinton Newman ou Vladimir Romanov, est accusé de meurtre prémédité et d'outrage à cadavre. Il aurait perpétré cet assassinat -qu'il aurait filmé pour le diffuser sur internet- dans la nuit du 24 au 25 mai à Montréal, avant de partir pour la France. Sa victime est un étudiant chinois, Jun Lin, 32 ans, originaire de Wuhan, dans la province du Hubei (centre de la Chine), qu'il connaissait probablement.

(L'essentiel Online/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).