Innovation

22 décembre 2016 07:57; Act: 22.12.2016 08:23 Print

Des «robots sexuels» mis en vente dès 2017?

Avoir un rapport sexuel avec un robot «c'est pour demain», a prédit un chercheur en intelligence artificielle lors d'une conférence consacrée aux jouets sexuels interactifs.

storybild

«Il y a plein d'avantages au sexe avec les robots... C'est sûr, vous n'attrapez pas de maladie, vous pouvez contrôler». (photo: AFP)

Sur ce sujet

Si le cinéma et la télévision, avec récemment par exemple «Ex Machina» et «Westworld», ont largement exploré l'idée des androïdes comme objets de séduction, les robots sexuels restent pour l'instant du domaine de la science fiction. Cela devrait changer rapidement, prédit toutefois le spécialiste David Levy, «avec l'arrivée des premiers robots sexuels quelque part l'an prochain». L'entreprise californienne Abyss Creations a en effet annoncé vouloir mettre sur le marché dès 2017 des robots sexuels qui présentent toutes les apparences de l'humain.

En attendant, les dernières trouvailles en matière de jouets sexuels électroniques ont été présentées lors de la conférence organisée par l'université Goldsmiths de Londres, comme cette application mobile permettant aux couples d'échanger des baisers à distance et baptisée «Kissenger». Une autre application qui propose d'échanger des bruits et sensations de léchage, «Teletongue», est en cours de développement à l'université Keio de Tokyo.

«Plein d'avantages»

Lynne Hall, du département de sciences informatiques de l'université britannique de Sunderland, estime que les robots pourraient créer «une expérience sexuelle fantastique». «Il y a plein d'avantages au sexe avec les robots... C'est sûr, vous n'attrapez pas de maladie, vous pouvez contrôler», a-t-elle mis en avant. Et selon elle, il n'y aucun risque de le voir supplanter le sexe entre humains.

Une étude menée par l'Institut d'imagerie de Malaisie, en collaboration avec la City University, montre en effet que si les gens sont ouverts à la possibilité que des humains puissent être attirés par des robots, la plupart n'envisagent aucunement de prendre un robot pour amant, a-t-elle souligné.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Terminator le 22.12.2016 09:05 Report dénoncer ce commentaire

    Le jugement dernier est proche.

  • Pourquoi pas!? le 22.12.2016 08:30 Report dénoncer ce commentaire

    Hausse des naissances de bébés bioniques en vue!

  • HUMOUR le 22.12.2016 09:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pensez aux batteries neuves. ...

Les derniers commentaires

  • Pipokar le 24.12.2016 15:15 Report dénoncer ce commentaire

    Ah ! enfin la paix dans un ménage, plus de divorce etc... lol et mdr !

  • Le Cerbère. le 22.12.2016 19:33 Report dénoncer ce commentaire

    Franchement? Non merci! Je veux bien passer pour un vieux conservateur, mais désolé pour ce qui en est du sexe j'en reste au "classique" homme-femme!...

  • Dérision le 22.12.2016 14:06 Report dénoncer ce commentaire

    @basta ya : vous attendez aussi le robot qui vit et pense à votre place peut-être ? Votre commentaire est consternant !

  • basta ya le 22.12.2016 12:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @domination : vous attendez aussi le robot qui vit et pense à votre place peut-être ? Votre commentaire est consternant !

  • mikkimed le 22.12.2016 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    Pfff...ça existe au Japon depuis pas mal de temps, rien de nouveau...