Pacifique

27 octobre 2017 07:48; Act: 27.10.2017 10:22 Print

Deux Américaines sauvées après des mois de dérive

Leur moteur ayant lâché, deux plaisancières avaient dérivé pendant des mois dans l'océan Pacifique. Elles viennent d'être secourues.

storybild

Jennifer Appel, Tasha Fuiaba et leurs deux chiens avaient quitté Hawaï au printemps pour rejoindre Tahiti à bord de leur voilier. (photo: Capture d'écran d'une vidéo de l'US Navy)

Sur ce sujet

Deux plaisancières américaines ont été secourues après avoir dérivé pendant cinq mois dans le Pacifique avec leurs chiens, a indiqué la marine américaine, jeudi. Jennifer Appel, Tasha Fuiaba et leurs deux chiens avaient quitté Hawaï au printemps pour rejoindre Tahiti à bord de leur voilier.

Leur moteur est tombé en panne le 30 mai mais elles ont poursuivi leur croisière, pensant pouvoir la finir à la voile. «Au bout de deux mois, et bien longtemps après la date prévue de leur arrivée à Tahiti, elles ont commencé à envoyer des signaux de détresse», a précisé la 7e Flotte de l'US Navy, dans un communiqué. «Elles ont continué à envoyer des signaux de détresse mais elles étaient trop loin d'autres bateaux ou de stations à terre pour que leurs messages soient reçus».

Le 24 octobre, un bateau de pêche taïwanais a finalement repéré le voilier à 1 500 km au sud-est du Japon. Les pêcheurs ont contacté les autorités américaines de l'île de Guam et un navire amphibie en manœuvres dans la zone, l'USS Ashland, est arrivé sur place le lendemain.

Une vidéo publiée par l'US Navy montre une des deux femmes envoyant des baisers aux sauveteurs qui s'approchent à bord d'une petite embarcation. Deux chiens équipés de gilets de sauvetage courent sur le pont en aboyant. «Ils nous ont sauvé la vie», a indiqué Jennifer Appel, citée dans le communiqué, avant d'exprimer sa «gratitude» aux sauveteurs.

Chiens comme humains apparaissent en bonne santé et bien nourris. Jennifer Appel a indiqué qu'ils avaient survécu grâce à des purificateurs d'eau et plus d'un an de réserves de nourriture, notamment des pâtes et du riz.

(L'essentiel/AFP)