Assassinat de Kim Jong-nam

02 mars 2017 09:58; Act: 02.03.2017 12:58 Print

Le suspect nord-​​coréen va être libéré

Le Nord-Coréen arrêté dans l'enquête sur l'assassinat de Kim Jong-nam, le 13 février à Kuala Lumpur, sera expulsé vendredi, selon le procureur général.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

La Malaisie a annoncé ce jeudi, par la voix de son procureur général, la libération et l'expulsion imminentes du Nord-Coréen arrêté dans l'enquête sur l'assassinat à Kuala Lumpur, le 13 février, de Kim Jong-nam, demi-frère du dirigeant de la Corée du Nord Kim Jong-un. Ri Jong Chol est en détention depuis près de deux semaines.

«Il va être libéré. C'est un homme libre. Sa détention provisoire arrive à expiration et les charges sont insuffisantes pour l'inculper», a déclaré Mohamed Apandi Ali. «Il sera libéré demain», puis expulsé vers la Corée du Nord. Le frère de Kim Jong-un a été empoisonné par un puissant agent neurotoxique, le VX, considéré comme une arme de destruction massive.

Deux femmes inculpées

Deux femmes, une Indonésienne et une Vietnamienne, soupçonnées d'avoir administré la substance, ont été inculpées mercredi par la justice malaisienne. Sept autres suspects nord-coréens ont été identifiés par la police malaisienne, notamment un haut responsable de l'ambassade nord-coréenne. Quatre d'entre eux ont quitté le pays, a annoncé la police. Les trois autres, dont ce diplomate et un responsable de la compagnie nord-coréenne Air Koryo, doivent encore se présenter devant la justice.

Parallèlement, la Malaisie a annulé un accord conclu avec Pyongyang sur l'exemption de visas pour leurs ressortissants respectifs, dans un contexte de brouille diplomatique croissante, selon l'agence malaisienne Bernama.

(L'essentiel/afp)