En Russie

15 mars 2019 18:11; Act: 15.03.2019 18:11 Print

Nouvelles sanctions de Washington et l'UE

Les États-Unis, en accord avec l'UE, l'Australie et le Canada, ont infligé vendredi de nouvelles sanctions contre des responsables russes.

storybild

Les États-Unis et l'UE sanctionnent à nouveau la Russie. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Six responsables sont mis à l'index pour la saisie de navires ukrainiens dans le détroit de Kertch au large de la Crimée et pour leur soutien aux rebelles séparatistes de l'est de l'Ukraine. Les sanctions gèlent les avoirs des personnes désignées et interdit de faire commerce avec eux pour «la poursuite de leur agression en Ukraine», selon un communiqué du Trésor américain.

«Depuis que la Russie a commencé sa campagne d'agression contre l'Ukraine» et l'occupation de la péninsule de Crimée, «nous avons, avec nos partenaires transatlantiques, montré notre ferme opposition aux agissements illégaux de la Russie, y compris son attaque dans le détroit de Kertch», a aussi déclaré le département d'État américain dans un communiqué.

Huit entreprises russes sanctionnées

«Nous appelons la Russie à rendre à l'Ukraine les vaisseaux saisis et les membres d'équipages détenus (...) et à respecter la souveraineté et l'intégrité du territoire de l'Ukraine», ajoute le département d'Etat. Les sanctions visent notamment quatre responsables russes du service national des gardes-frontières et gardes-côtes, impliqués dans l'attaque de trois navires ukrainiens au large de la Crimée en novembre 2018, explique le Trésor.

Les États-Unis ont ainsi également sanctionné deux Ukrainiens séparatistes impliqués dans l'organisation de cette élection, Aleksey Naydenko et Vladimir Vysotsky, qui sont aussi inscrits sur la liste noire gelant leurs biens éventuels aux États-Unis et interdisant à tout ressortissant américain de faire commerce avec eux.

Huit entreprises russes, dont six groupes de défense ayant des opérations en Crimée, sont également mises sur cette liste noire par Washington. Deux chantiers navals, dont Zelenodolsk, le plus important constructeur de navires russe, sont désignés, ainsi qu'un fournisseur d'équipement hydroacoustique (Okeanpribor), un fabricant de moteurs diesel pour la marine russe (Zvezda) et un producteur de composants électroniques fournisseur de l'armée russe (Fiolent).

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gino le 16.03.2019 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    5 années de sanctions: Agriculteurs italiens polonais et français déçus et furieux; idem pour des petites sociétés européennes. La Russie qui avait fermé de nombreuses petites usines dans les années 2000 pour s'approvisionner chez nous, les ont ouvertes de nouveau, les ont modernisées et n'ont plus besoin de nous. Les sanctions sur les produits européens ont fait que les Russes s'approvisionnent chez d'autres pays qui sont moins chers que nous. Il ne faut pas croire qu'un jour tout redeviendra comme avant 2014. Les Russes ont trouvé des solutions, ils vont continuer sans nous

  • Fred Badje le 16.03.2019 09:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les russes savent se qu ils font

  • Sacha le 15.03.2019 20:00 Report dénoncer ce commentaire

    Les personnes et industries sanctionnées n'ont aucune relation avec l'Occident. Qu'ils soient sur une liste noire ou pas revient au même, ils ne livrent rien chez nous et ils n'importent rien de chez nous non plus. Quant à la phrase "Nous appelons la Russie à rendre à l'Ukraine les vaisseaux saisis et les membres d'équipages détenus", mais c'est déjà fait depuis trois mois! Sont ils en retard au Pentagone?

Les derniers commentaires

  • Gino le 16.03.2019 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    5 années de sanctions: Agriculteurs italiens polonais et français déçus et furieux; idem pour des petites sociétés européennes. La Russie qui avait fermé de nombreuses petites usines dans les années 2000 pour s'approvisionner chez nous, les ont ouvertes de nouveau, les ont modernisées et n'ont plus besoin de nous. Les sanctions sur les produits européens ont fait que les Russes s'approvisionnent chez d'autres pays qui sont moins chers que nous. Il ne faut pas croire qu'un jour tout redeviendra comme avant 2014. Les Russes ont trouvé des solutions, ils vont continuer sans nous

  • Fred Badje le 16.03.2019 09:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les russes savent se qu ils font

  • Le Moscovite le 16.03.2019 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    Ouff!!!! Merci!!!! Enfin!!!! Nous pensions déjà que vous étiez fâchés contre nous. Comme dirait cet enfant écologiste, en 2050 nous serons tous morts mais pas les sanctions contre nous! Du fond du cœur merci!!

  • Salvini le 16.03.2019 00:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Certains pensent qu'il faudrait se soumettre à la Russie car alors elle sera moins agressive et menaçante avec nous. Ou alors finlandiser en quittant l'OTAN et l'UE pour être plus faible et plus acceptable pour la Russie.

    • Oui Mais le 16.03.2019 09:00 Report dénoncer ce commentaire

      Se soumettre? Ridicule, la Russie ne veut pas de nous!

    • MatteoMacchiavelli le 16.03.2019 11:17 Report dénoncer ce commentaire

      @Salvini La Russie est agressive? Pas que je sache. Et vous Salvini, quelle est votre qualification politique?

  • Aide de l'OTAN le 16.03.2019 00:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À part ces sanctions qui n'ont pas d'effet immédiat, l'OTAN va devoir renforcer sa présence en Europe de l'est et enfin accepter d'envoyer des troupes en Ukraine. Sinon la guerre ne finira jamais et la Crimée ne sera jamais libérée de l'occupation russe.

    • Rigoberta le 16.03.2019 09:17 Report dénoncer ce commentaire

      Vous voulez la guerre vous?