Photo remarquée

15 février 2017 17:06; Act: 15.02.2017 17:11 Print

Quand Ivanka s'imagine déjà présidente...

On l'a souvent vue comme la first lady bis, mais la fille aînée de Donald Trump se sent visiblement très à l'aise dans le fauteuil qu'occupe son père... Au point de choquer certains internautes.

  • par e-mail
Sur ce sujet

La photo postée par Ivanka Trump à l'occasion de la visite du premier ministre canadien Justin Trudeau a suscité une vive polémique sur le réseaux sociaux. Sur le cliché, la trentenaire occupe le fauteuil normalement dévolu au président américain, notamment lors d'une visite officielle, et se trouve entourée des deux dirigeants nord-américains avec la légende suivante: «Une excellente rencontre avec deux dirigeants mondiaux sur l'importance de la présence de femmes à la table des discussions». Aux États-Unis, cette image a cultivé la polarisation de l'électorat américain entre les pro et les anti-Trump.

D'un côté, les partisans de Trump écrivent sur Instagram: «Ivanka présidente», «Je vais tellement voter pour toi en tant que première femme présidente» et «Un jour, ce sera ta chaise», raconte un site canadien. Ils soutiennent la prise de position d'Ivanka qui selon eux, s'engage en faveur de l'émancipation et de la prise de responsabilités des femmes dans la société aux côtés de son père. Le jour de la visite de Justin Trudeau, elle a ainsi organisé une rencontre avec des femmes entrepreneurs, comme Donald Trump l'a tweeté.

«Kim Jung Ivanka 2020»

Bien évidemment, les anti-Trump se sont lâchés, s'insurgeant notamment de voir qu'une personne non-élue occupe le siège du président: «Inapproprié comme d'habitude», «Et pourtant les républicains votent année après année contre l'égalité salariale». Un internaute traite même la fille aînée du président de «Kim Jung Ivanka 2020», en référence au dictateur nord-coréen. Un autre se demande combien de journées «amène ta fille au travail» l'administration Trump va-t-elle organiser?

Ou bien qu'elle ne se serait jamais assise dans ce fauteuil si son père n'était pas milliardaire.

Par ailleurs, les internautes ont raffolé des images de la fille de Donald Trump dévorant du regard le jeune (et joli) Premier ministre canadien (voir tweets ci-dessous).

Et il semble qu'Ivanka ne soit pas la première à admirer Justin Trudeau. Ce n'est pas Alyssa Milano qui dira le contraire...


(L'essentiel/cga)