Frappes militaires

31 août 2013 20:03; Act: 31.08.2013 22:54 Print

Obama est décidé à intervenir en Syrie

Le président américain a déclaré ce samedi qu'il était déterminé à agir contre Damas mais qu'il allait demander l'aval du Congrès américain.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«J'ai décidé que les États-Unis devraient agir militairement contre des cibles du régime syrien», et le pays est «prêt à frapper quand nous le choisirons», a affirmé le président américain dans une intervention solennelle depuis la Maison Blanche, samedi peu avant 20h. Il a toutefois décidé qu'il allait demander l'avis du Congrès américain et exhorté les élus américains à soutenir une telle opération au nom de la «sécurité nationale» des États-Unis. M. Obama a par ailleurs réitéré qu'il s'agirait de frappes ciblées contre des points d'intérêts et qu'il n'y aurait pas de troupes au sol.

Si Barack Obama confirme donc sa volonté d'attaquer avant même que les conclusions finales des experts de l'ONU aient été rendues, l'intervention militaire n'interviendra pas avant le vote du congrès américain qui pourrait décider de se réunir en urgence, soit avant la rentrée parlementaire du 9 septembre, même si ce scénario est perçu comme peu probable pour l'instant (voir encadré). En attendant, Barack Obama ne donnera pas l'ordre à l'armée d'agir. Une situation qui n'est pas sans rappeler le cas britannique. Le Premier ministre britannique David Cameron, était déterminé à intervenir en Syrie en début de semaine mais n'a finalement pas obtenu le feu vert du Parlement britannique.

Selon les avis des experts interrogés par BFM TV, la déclaration du président américain constituerait un pas en arrière, étant donné qu'il n'est pas prêt à prendre la décision tout seul alors même qu'il condamne fermement les actes du régime syrien du 21 août qui ont fait plus de 1 300 morts, dont au moins 500 enfants. Le chef de la diplomatie américaine, M. Kerry avait déjà déclaré qu'il était convaincu que le régime d'Assad avait utilisé des armes chimiques contre la population. Quant aux syriens, ils sont«prêtr à riposter également à tout moment», selon un haut responsable des services syriens de sécurité. «Cette agression (occidentale) non justifiée ne passerait pas sans une riposte», a-t-il ajouté.

(L'essentiel Online/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • FullmétalJF le 31.08.2013 22:10 Report dénoncer ce commentaire

    ON attend toujours les preuves de l'utilisation des gaz par le régime syrien... C'est donc une agression délibérée contre un Etat souverain et cette agression viole le Droit international. Rien n'a changé depuis 2003 lors de l'invasion de l'Irak qui n'avait pas d'armes de destruction massive.... C'est la loi du plus fort qui l'emporte. Point.Tout le reste n'est que mise en scène à destination des foules. Quant à Hollande, soumis et empressé auprès d'Obama, il compose un personnage indigne de l'histoire de France de ces 100 dernières années, mais là n'est pas le plus important...

  • Non à la guerre le 01.09.2013 03:19 Report dénoncer ce commentaire

    Obama est décidé à intervenir en Syrie, de ce fait la France,pour se faire remarquer se sent obligée d'en faire autant sans tenir compte qu'elle participe déjà à la guerre au Mali et en Afghanistan, sans regarder d'abord l'état dans lequel ses fameux différents gouvernements ont plongé le pays,chômage,pauvreté,etc. Suivre les USA sans vergogne dans le seul but d'attendre quelque chose venant d'eux.Pauvre pays,pauvre gouvernement qui n'ose pas dire non à la grandeur Américaine par simple soucis de fierté,à croire que la France seule a décidé de plonger l'EU entière dans des guerres sans fin.

  • schultz le 31.08.2013 21:43 Report dénoncer ce commentaire

    que le Mi6, le Mossad ou la CIA ne soient pas derrière ces attaques chimiques. la France ferait mieux de se taire car elle risque un revers militaire (ou gazier) de la part du bloc soviet´

Les derniers commentaires

  • Non à la guerre le 01.09.2013 03:19 Report dénoncer ce commentaire

    Obama est décidé à intervenir en Syrie, de ce fait la France,pour se faire remarquer se sent obligée d'en faire autant sans tenir compte qu'elle participe déjà à la guerre au Mali et en Afghanistan, sans regarder d'abord l'état dans lequel ses fameux différents gouvernements ont plongé le pays,chômage,pauvreté,etc. Suivre les USA sans vergogne dans le seul but d'attendre quelque chose venant d'eux.Pauvre pays,pauvre gouvernement qui n'ose pas dire non à la grandeur Américaine par simple soucis de fierté,à croire que la France seule a décidé de plonger l'EU entière dans des guerres sans fin.

  • FullmétalJF le 31.08.2013 22:10 Report dénoncer ce commentaire

    ON attend toujours les preuves de l'utilisation des gaz par le régime syrien... C'est donc une agression délibérée contre un Etat souverain et cette agression viole le Droit international. Rien n'a changé depuis 2003 lors de l'invasion de l'Irak qui n'avait pas d'armes de destruction massive.... C'est la loi du plus fort qui l'emporte. Point.Tout le reste n'est que mise en scène à destination des foules. Quant à Hollande, soumis et empressé auprès d'Obama, il compose un personnage indigne de l'histoire de France de ces 100 dernières années, mais là n'est pas le plus important...

  • schultz le 31.08.2013 21:43 Report dénoncer ce commentaire

    que le Mi6, le Mossad ou la CIA ne soient pas derrière ces attaques chimiques. la France ferait mieux de se taire car elle risque un revers militaire (ou gazier) de la part du bloc soviet´

  • Pragma le 31.08.2013 21:01 Report dénoncer ce commentaire

    Cela change de la posture ou de l'imposture de Hollande ... Cameron a fait le bon choix même s'il s'est pris un camouflet ... On n'ignore pas l'avis du parlement ou de la population sur des sujets aussi graves.