Au Brésil

14 août 2020 22:18; Act: 14.08.2020 22:18 Print

Jair Bolsonaro plus populaire que jamais

Malgré la dureté avec laquelle la crise sanitaire a touché le pays, le président brésilien Jair Bolsonaro a augmenté sa cote de popularité.

storybild

C’est la première fois depuis avril 2019 que le taux d’approbation de Jair Bolsonaro est plus élevé que celui des opinions négatives. (photo: AFP/Sergio Lima)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président brésilien Jair Bolsonaro est plus populaire qu’il ne l’a jamais été depuis le début de son mandat en janvier 2019, en dépit de sa gestion très critiquée de la crise du coronavirus, selon un sondage vendredi.

Le taux d’opinions favorables de l’action du chef de l’État a gagné 5 points depuis juin, passant à 37%. Dans le même temps, le taux de rejet a chuté de 10 points, à 34%, d’après le sondage de l’institut de référence Datafolha. C’est la première fois depuis avril 2019, à quatre mois de mandat, que le taux d’approbation du président brésilien est plus élevé que celui des opinions négatives.

Allocation pour les plus pauvres

De récents sondages avaient montré que Jair Bolsonaro a toutes les chances d’être réélu en 2022 pour un deuxième mandat. Pourtant, l’épidémie de coronavirus a entraîné la perte de 8,9 millions d’emplois au deuxième trimestre et fait plus de 105 000 morts, le pire bilan au monde en nombre derrière les Etats-Unis. Le Brésil arrive en 8e position pour le nombre de décès par habitant.

D’après Datafolha, le taux de popularité actuel du président Bolsonaro est en partie imputable au versement à des millions de Brésiliens défavorisés d’une allocation mensuelle de 600 réais pour faire face à la pandémie. Le taux d’approbation des récipiendaires de cette aide grimpe d’ailleurs à 42%. Dans le nord-est défavorisé, traditionnel bastion de la gauche, Jair Bolsonaro voit son taux d’approbation gagner depuis juin six points à 33% et de rejet chuter de 17 points, à 35%.

«Petite grippe»

Personnalité très clivante, Jair Bolsonaro est jugé raciste, sexiste et homophobe par ses détracteurs mais peut compter sur un noyau dur de soutiens inconditionnels, qui l’appellent «Messie», en référence à son deuxième prénom. Sa présidence a été marquée par d’innombrables controverses, de nombreux départs de ministres du gouvernement, et dernièrement par son attitude vis-à-vis du coronavirus, qu’il a qualifié de «petite grippe».

Il a personnellement surmonté le Covid-19 le mois dernier après avoir été contaminé à l’âge de 65 ans, profitant de l’occasion pour réaffirmer sa foi inébranlable dans l’hydroxychloroquine, dont l’efficacité n’est toutefois pas prouvée scientifiquement. Datafolha a réalisé ce sondage les 11 et 12 août auprès de 2065 personnes, avec une marge d’erreur de deux points de pourcentage.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • borko le 15.08.2020 00:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est a n'y rien comprendre, sûrement un coup de l'agent Smith dans la matrice. Je ne vois que ça

  • Apocalypse now le 15.08.2020 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les simplets aiment les simplets. Ça les rassure...

Les derniers commentaires

  • Apocalypse now le 15.08.2020 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les simplets aiment les simplets. Ça les rassure...

  • borko le 15.08.2020 00:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est a n'y rien comprendre, sûrement un coup de l'agent Smith dans la matrice. Je ne vois que ça