USA/dieselgate

25 août 2017 19:15; Act: 25.08.2017 19:15 Print

40 mois de prison pour un ex-​​ingénieur de VW

James Liang a été condamné vendredi par un tribunal de la ville américaine de Detroit à 40 mois de prison et 200 000 dollars d'amende pour son rôle dans le «dieselgate».

storybild

James Liang avait plaidé coupable en septembre. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Après sa libération, il sera soumis à un régime de liberté surveillée pendant deux ans et pourra en outre être expulsé vers l'Allemagne, a-t-on précisé de même source. James Liang, 63 ans, avait plaidé coupable en septembre et encourait une peine maximale de cinq ans de prison et 250 000 dollars d'amende. Mais comme il avait choisi de coopérer avec la justice américaine dans l'enquête, l'accusation n'avait requis que trois ans de prison et 20 000 dollars d'amende.

Son avocat, Daniel Nixon, avait souligné que sa collaboration avait permis d'inculper d'autres responsables du groupe automobile allemand dont Olivier Schmidt. Ce dernier, arrêté en début d'année aux États-Unis, a aussi choisi de plaider coupable en août et attend sa sentence qui doit être prononcée le 6 décembre. Volkswagen a dû payer quelque 22 milliards d'amendes aux États-Unis pour avoir équipé ses voitures diesel de logiciels visant à déjouer les contrôles anti-pollution américains.

Premier à être condamné

Démasqué par les autorités grâce à une ONG, le géant aux douze marques (Audi, VW, Porsche...) a reconnu fin 2015 avoir équipé 11 millions de ses voitures dans le monde d'un logiciel minimisant le niveau réel des émissions de gaz nocifs lors des contrôles de pollution. Ce scandale a maintenant rejailli en Europe. Volkswagen a été contraint de rappeler environ 600 000 voitures aux États-Unis. Au total, sept dirigeants et ingénieurs de VW ont été inculpés aux États-Unis.

James Liang, qui est le premier à être condamné, avait été basé en tant qu'ingénieur de 1983 à 2008 à Wolfsburg, le siège de VW en Allemagne, où il travaillait au département en charge du développement du diesel.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • VFR le 25.08.2017 20:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pkoi en Europe ils sont pas punis?

  • René le 26.08.2017 21:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en Europe, pas de condamnation, juste des amendes. il suffit donc de provisionner le montant supposé de l'amende au cas où on se ferait prendre et quand on se fait chopper on paye. en attendant on a bien fait marcher son business

  • Volks über wagen le 26.08.2017 14:12 Report dénoncer ce commentaire

    Certes c'est une marque concurrente, mais ils ne rigolent pas les américains. Ils ne rigolent pas avec la tromperie et ils n'aiment pas qu'on joue avec la santé. Le système judiciaire américain aide beaucoup mais on devrait faire pareil ici. Les voitures sont à vendre et sont un bien de consommation. Pas notre santé. Pensez-y au moment de choisir votre nouveau véhicule...

Les derniers commentaires

  • René le 26.08.2017 21:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en Europe, pas de condamnation, juste des amendes. il suffit donc de provisionner le montant supposé de l'amende au cas où on se ferait prendre et quand on se fait chopper on paye. en attendant on a bien fait marcher son business

  • Volks über wagen le 26.08.2017 14:12 Report dénoncer ce commentaire

    Certes c'est une marque concurrente, mais ils ne rigolent pas les américains. Ils ne rigolent pas avec la tromperie et ils n'aiment pas qu'on joue avec la santé. Le système judiciaire américain aide beaucoup mais on devrait faire pareil ici. Les voitures sont à vendre et sont un bien de consommation. Pas notre santé. Pensez-y au moment de choisir votre nouveau véhicule...

    • @Volks le 27.08.2017 09:59 Report dénoncer ce commentaire

      "Ils ne rigolent pas avec la tromperie et ils n'aiment pas qu'on joue avec la santé". Ne soyez pas naif. Pourquoi GM n'a eu aucune condamnation malgré le fait qu'on a decouvert le même type de logiciel sur les moteurs diesel Duramax de 750000 Chevrolet Silverado ?? Sorti du laboratoire, on a decouvert que les véhicules émettaient en moyenne 400% de plus que la norme préconisée. Alors ?

  • VFR le 25.08.2017 20:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pkoi en Europe ils sont pas punis?

    • Quenenni le 26.08.2017 14:13 Report dénoncer ce commentaire

      Très bonne question mais tu n'aimerais pas la réponse.