Pollution

08 juin 2017 17:49; Act: 08.06.2017 17:58 Print

50 kg de plastique par seconde dans les océans

Les déchets plastiques jetés dans les cours d'eau, principalement en Asie, sont l'une des plus grandes sources de pollution des océans à travers le monde.

storybild

Le Yangtsé, l'un des plus grands fleuves du monde, «est le bassin hydrographique qui contribue le plus» à la pollution océanique mondiale. (photo: AFP/str)

Sur ce sujet
Une faute?

Les fleuves déversent entre 1,15 et 2,41 millions de tonnes de plastiques chaque année dans les océans, soit environ 50 kg par seconde, a souligné jeudi Jan van Ewijk, chargé de communication d'Ocean Cleanup, une fondation néerlandaise développant de nouvelles technologies pour nettoyer les océans de ces déchets. Deux tiers de cette pollution globale proviennent des vingt fleuves les plus polluants, d'après une étude publiée mercredi dans le journal Nature Communications.

86% de ces détritus plastiques sont émis par des cours d'eau asiatiques, ont précisé les chercheurs d'Ocean Cleanup. Situé en Chine, le Yangtsé, l'un des plus grands fleuves du monde, «est le bassin hydrographique qui contribue le plus» à la pollution océanique mondiale, déversant pas moins de 330 000 tonnes de plastique dans la mer de Chine orientale. Viennent ensuite le Gange en Inde ainsi que les fleuves Xi, Dong et Zhu Jiang en Chine et les fleuves indonésiens Brantas, Solo, Serayu et Progo.

Cette étude est publiée alors que s'est ouverte lundi la première conférence sur les océans des Nations Unies à Miami. Le chef de l'ONU Antonio Guterres y a décrit de manière alarmiste l'état des océans, citant une étude récente démontrant que le volume de déchets plastiques pourrait dépasser le volume de poissons dans les mers d'ici 2050, si rien n'est fait. Chaque année, plus de huit millions de tonnes de déchets plastiques se retrouvent dans les océans. A eux seuls, ils tuent par an près d'un million d'oiseaux marins, une centaine de milliers de mammifères marins et d'innombrables poissons

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Genereux le 08.06.2017 23:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste!

  • Marie le 09.06.2017 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    Ici nous avons une collecte des ordures, des déchetteries et l'obligation de trier alors qu'en Asie ce système est quasiment inexistant. Ils se débarassent des déchets dans les rivières qui rejoignent ensuite la mer ... C'est toute une éducation à faire et cela devrait commencer à l'école mais il faut compter une génération avant que les choses ne bougent. Et encore, si il y a une volonté des gouvernements pour éradiquer ce fléau.

  • Franco le 08.06.2017 19:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les 3/4 des hommes se foutent de la pollution. Ça les touches même pas!!

Les derniers commentaires

  • Ossi le 09.06.2017 15:27 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait déjà commencer a utiliser moins de plastique à l'emballage. Achetez une clé USB ou une cartouche d'encre pour votre imprimante, incroyable combien de plastique est utilisé

  • Marie le 09.06.2017 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    Ici nous avons une collecte des ordures, des déchetteries et l'obligation de trier alors qu'en Asie ce système est quasiment inexistant. Ils se débarassent des déchets dans les rivières qui rejoignent ensuite la mer ... C'est toute une éducation à faire et cela devrait commencer à l'école mais il faut compter une génération avant que les choses ne bougent. Et encore, si il y a une volonté des gouvernements pour éradiquer ce fléau.

  • Genereux le 08.06.2017 23:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste!

  • jean le 08.06.2017 22:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tristesse

  • Franco le 08.06.2017 19:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les 3/4 des hommes se foutent de la pollution. Ça les touches même pas!!