«Record» en Inde

04 mars 2021 09:56; Act: 04.03.2021 10:12 Print

71 kg de déchets dans l'estomac d'une vache

Des vétérinaires ont extrait de l'estomac d'une vache errante des clous, du plastique, des billes ou encore du marbre. L'animal n'a malheureusement pas survécu.

storybild

Un des vétérinaires avait remarqué qu'elle souffrait d'un problème de gaz dans l'abdomen. (photo: AFP/Money Sharma)

Sur ce sujet
Une faute?

Une vache errante, soignée à la suite d'un accident sur une route du nord de l'Inde, avait 71 kg de déchets dont beaucoup en plastique dans l'estomac, a déclaré à l'AFP le responsable de l'organisation qui a secouru l'animal. Environ cinq millions de vaches errent dans les villes indiennes, la plupart ne se nourrissent que des énormes quantités de déchets, plastique et métal compris, qui jonchent généralement les rues du pays.

Selon le refuge vétérinaire People For Animals Trust de Faridabad, dans l'État de Haryana (nord), qui a soigné la vache découverte blessée sur une route, la semaine dernière, un des vétérinaires a remarqué qu'elle souffrait aussi d'un problème de gaz dans l'abdomen. Après quatre heures de chirurgie, qui n'ont pas permis de sauver l'animal, les vétérinaires avaient extrait de son estomac des clous, du plastique, des billes, du marbre entre autres, en tout 71 kg de déchets, a raconté à l'AFP le président de People For Animals Trust, Ravi Dubay. «Ce fut un choc pour nous», a-t-il assuré.

Un «record»

«En treize années d'expérience, c'est la plus grande quantité de déchets que nous ayons jamais sortie d'une vache (...) cela a été très physique de tout extraire». Les précédents records, selon Ravi Dubay, tournaient autour de 50 kg. «La vache est un animal particulièrement sacré pour nous, mais personne ne se préoccupe de leur existence. À chaque coin de rue, dans toutes les villes, elles mangent des déchets», ajoute-t-il. Les vaches sont vénérées par la majorité hindoue du pays. L'application des mesures ultrastrictes de protection des vaches, voulue par le gouvernement nationaliste hindouiste du Premier ministre Narendra Modi, est à l'origine d'une augmentation du nombre de bovins errant en liberté.

Les éleveurs ont pris l'habitude d'abandonner les animaux âgés ou infirmes plutôt que de les vendre à des abattoirs. Le problème des vaches qui se nourrissent d'ordures «se retrouve dans toutes les villes de l'Inde, petites ou grandes», indique à l'AFP Romula D'Silva, vice-présidente de la Karuna Society for Animals & Nature, une ONG dédiée à la protection animale et environnementale, dans l'État d'Andhra Pradesh (sud). «Partout où des vaches errent dans les rues, vous pouvez être certains qu'elles sont pleines de plastique», ajoute-t-elle.

Son organisation l'avait constaté il y a déjà une dizaine d'années, quand s'occupant de 35 vaches abandonnées, l'une d'elles était soudainement morte. L'examen post-mortem avait révélé une énorme quantité de plastique dans l'estomac, se souvient Romula D'Silva, les autres bovins examinés en contenaient autant. Il n'existe pas de statistiques nationales sur le nombre de vaches qui meurent à cause des quantités de déchets ingérées. Mais selon des informations du Times of India datant de 2017, citant des responsables de services vétérinaires et des groupes de défense des animaux, environ 1 000 vaches mouraient chaque année dans la seule ville de Lucknow (nord).

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lesbronzés le 04.03.2021 14:40 Report dénoncer ce commentaire

    Mais bouffez les vos vaches a la fin...

  • @Tristerealite le 04.03.2021 16:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A tous les donneurs de leçons; Nous occidentaux, sommes autant responsables des déchets planétaires causés par l'homme que les pays en voie de développement. D'après vous, où sont exportés pour la plupart nos déchets européens ?! Ou mieux vaut dire, où est-ce que les européennes se débarrassent pour un moindre coût de leur déchets qui dépassent les 150.0000 millions de tonnes ou plus par an ?!

  • Luxo le 04.03.2021 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    Inde?? Et dire que ce sont des dieux

Les derniers commentaires

  • Eugénie Musquar le 05.03.2021 07:28 Report dénoncer ce commentaire

    Et aprés ça on dit qu'elle n'ont rien à manger!

  • christophe le 04.03.2021 18:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Étant allé à Chennai pour le travail, c’est pas étonnant vu la pauvreté du pays... si seulement c’était les vaches ( poule chèvre chien chat et après les hommes indirectement)... ils ont pas de système de ramassage de déchets et encore moins la culture de jeter les déchets dans les poubelles (qui n’existent pas la bas).

    • Michou Cabus le 05.03.2021 07:30 Report dénoncer ce commentaire

      Et? qui a obligé cette vache à manger les déchets?

  • Pixel le 04.03.2021 18:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    par ceux qui considèrent la vache comme sacrée.

  • @Tristerealite le 04.03.2021 16:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A tous les donneurs de leçons; Nous occidentaux, sommes autant responsables des déchets planétaires causés par l'homme que les pays en voie de développement. D'après vous, où sont exportés pour la plupart nos déchets européens ?! Ou mieux vaut dire, où est-ce que les européennes se débarrassent pour un moindre coût de leur déchets qui dépassent les 150.0000 millions de tonnes ou plus par an ?!

    • Luxo le 04.03.2021 17:01 Report dénoncer ce commentaire

      Merci pour votre sermon, mais les sermons sont faits les dimanches

  • Lesbronzés le 04.03.2021 14:40 Report dénoncer ce commentaire

    Mais bouffez les vos vaches a la fin...