Opération mondiale

25 avril 2018 13:51; Act: 25.04.2018 14:11 Print

Aliments et alcool frelatés: 50 réseaux démantelés

Une opération coordonnée par Interpol et Europol a permis de démanteler près de 50 réseaux responsables de trafics d'aliments et alcools frelatés.

Sur ce sujet
Une faute?

Farines infestées, produits avariés, crevettes pleines de pesticides: plus de 3 600 tonnes d'aliments dangereux et 9,7 millions de litres d'alcool frelaté, d'une valeur de marché estimée à 55 millions d'euros, ont pu être saisis au cours de cette 7e opération Opson qui s'est déroulée du 1er décembre 2017 au 31 mars 2018, précisent les organisations de coopération policière dans un communiqué. C'est une fois de plus l'alcool de contrebande qui a constitué la plus grande part des saisies, relèvent les organisations.

En Indonésie, la police a ainsi saisi d'importantes quantités d'alcool frelaté après la mort de 60 personnes qui en avaient bu. En Russie, près de 50 usines clandestines produisant plus de 1,6 million de litres d'alcool illégal ont été mises au jour. Plus de 280 personnes sont poursuivies. En Jordanie, ce sont 90 tonnes de farine infestée par des charançons qui ont été saisies et en Bulgarie de la viande de porc contaminée par un parasite. Douze personnes ont été testées positives à la trichinose après en avoir consommé.

Les autorités soudanaises ont quant à elles saisi 5,5 tonnes de produits frelatés dont des yaourts, de la sauce tomate ou de l'huile. Elles ont également découvert une société enregistrée en Syrie qui produisait illégalement au Soudan pesticides, additifs alimentaires et cosmétiques. Le démantèlement de ces réseaux criminels «constitue une étape majeure pour endiguer le flot de produits potentiellement mortels» qui menacent les consommateurs, s'est félicité Daoming Zhang, responsable de la lutte contre les marchés illicites à Interpol, cité dans le communiqué. Ce type de trafic implique souvent les mêmes réseaux que la contrefaçon de médicaments qui constitue aussi un risque pour la santé publique, relève le communiqué.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luca le 25.04.2018 14:15 Report dénoncer ce commentaire

    ça fait peur ....

  • chocolat_123 le 25.04.2018 16:30 Report dénoncer ce commentaire

    Comment peuvent-ils se regarder dans un miroir? Je gagne de l'argent sur la santé des personnes. Il en est de même avec les "joints", ils ne sont jamais purs, il y a de la m....e de chameau, du détergent et du ver pillé dedans, pour amoindrir le coût, mais ceci est une thématique toute autre, mais qui devrait donner matière à réflection

  • jack sparrow le 25.04.2018 14:51 Report dénoncer ce commentaire

    pour un maximum de profit ! ils seraient capable de tout !

Les derniers commentaires

  • Mange, c'est du bon le 26.04.2018 09:28 Report dénoncer ce commentaire

    Ou comment détourner l'attention des scandales européens. Finies les lasagnes au cheval, oublié le scandale des viandes de Bastogne, les produits contaminés à répétition de machin ou truc ...

  • Inconue le 26.04.2018 07:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Maintenant il faut prendre des responsabilitées. Faitent nous une liste de ce que nous pouvons manger et boire et arrêter de nous dire ce qui est contaminer.

  • Victor ' le 25.04.2018 20:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    solution manger naturel 'donc moins de viande et charcuterie car tous est pourri!!

  • chocolat_123 le 25.04.2018 16:30 Report dénoncer ce commentaire

    Comment peuvent-ils se regarder dans un miroir? Je gagne de l'argent sur la santé des personnes. Il en est de même avec les "joints", ils ne sont jamais purs, il y a de la m....e de chameau, du détergent et du ver pillé dedans, pour amoindrir le coût, mais ceci est une thématique toute autre, mais qui devrait donner matière à réflection

    • Hono le 25.04.2018 17:38 Report dénoncer ce commentaire

      Lol, je crois qu'ils ont qu'a nous regarder 2s à travers la vitre pour pouvoir se regarder ensuite sereinement dans le miroir....

  • Bon Jean le 25.04.2018 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    Des yaourts du Soudan !?! Franchement?