Étude scientifique

29 janvier 2016 09:11; Act: 29.01.2016 10:01 Print

Allaiter, c'est bon pour bébé, maman... et le PIB

Un allaitement prolongé pourrait sauver la vie de plus de 800 000 bébés chaque année tout en faisant économiser des milliards de dollars aux systèmes de santé.

storybild

L'allaitement de longue durée «pourrait épargner plus de 800 000 vies d'enfants chaque année dans le monde. (photo: AFP/Thomas Coex)

Sur ce sujet
Une faute?

«Seul un enfant sur cinq est allaité jusqu'à ses douze mois dans les pays riches tandis que seul un enfant sur trois est allaité exclusivement les six premiers mois de son existence dans les pays à revenus faibles ou moyens», indique la revue médicale britannique The Lancet. Ce sont par conséquent des millions d'enfants qui ne bénéficient pas pleinement des bienfaits du lait maternel, constatent les chercheurs.

Le lait maternel couvre tous les besoins alimentaires du bébé pendant les six premiers mois de sa vie. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande ainsi un allaitement maternel «exclusif» jusqu'à l'âge de six mois et un allaitement partiel jusqu'à deux ans. Selon elle, moins de 40% des bébés dans le monde en bénéficient aujourd'hui. Outre la fonction purement alimentaire, l'allaitement est réputé depuis longtemps pour avoir des effets bénéfiques à la fois sur la santé du nourrisson et sur celle de la mère.

Pas seulement dans les pays pauvres

L'allaitement de longue durée «pourrait épargner plus de 800 000 vies d'enfants chaque année dans le monde, soit l'équivalent de 13% de l'ensemble des décès d'enfants de moins de deux ans», précisent les auteurs. Il pourrait en outre prévenir chaque année le décès de 20 000 mères consécutif à un cancer du sein, ajoutent-ils. Et, contrairement à une «idée faussement et largement répandue», les bénéfices de l'allaitement ne concernent pas seulement les pays pauvres. «Nos travaux démontrent clairement que l'allaitement sauve des vies et permet de faire des économies dans tous les pays, les riches comme les pauvres», écrivent-ils.

«Dans les pays riches, l'allaitement réduit de plus d'un tiers la mort subite du nourrisson», ajoutent les chercheurs. L'allaitement longue durée contribuerait également à diminuer les risques d'obésité et de diabète chez l'enfant. Pour les mères, il réduirait les risques de cancer du sein et des ovaires.

Explosion du lait de substitution

Les chercheurs ont par ailleurs calculé qu'en portant à 90% le taux d'allaitement exclusif jusqu'à six mois aux États-Unis, en Chine et au Brésil et à 45% au Royaume-Uni, cela permettrait de diminuer les coûts de traitements des maladies infantiles courantes telles que la pneumonie, la diarrhée ou l'asthme. Sur la base d'une étude précédente, publiée en mars 2015, qui soutenait qu'un allaitement contribue à une intelligence accrue, une scolarité plus longue et donc de meilleurs revenus à l'âge adulte, ils estiment que la faiblesse de l'allaitement a représenté une perte de 302 milliards de dollars (0,49% du PIB mondial) en 2012.

Les scientifiques déplorent par ailleurs des publicités agressives en faveur des laits de substitution qui sapent, selon eux, les efforts des autorités pour promouvoir l'allaitement maternel. «La saturation des marchés des pays riches a conduit les industriels à pénétrer rapidement les marchés émergents», ajoutent-ils. «Les ventes mondiales de lait (de substitution) se sont accrues en valeur passant de deux milliards de dollars en 1987 à 40 milliards environ en 2014», notent-ils. Selon eux, les pays sont pourtant en mesure d'améliorer considérablement la pratique de l'allaitement. À titre d'exemple, au Brésil, la durée d'allaitement est passée de 2,5 mois dans les années 1974/1975 à 14 mois en 2006/2007 grâce à une politique proactive des services de santé et de larges campagnes d'information.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Encore... le 29.01.2016 10:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aaah enfin un argument financier!!! À ceux qui ne comprennent pas mon allaitement longue durée 18 mois, ceci vous parlera peut-être mieux que l'argument : ma fille ne veut rien d'autre...alors je continue!

  • perdu d'avance le 29.01.2016 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    Mouaif, enfin quand on voit des féministes et des pédopsy dirent que l'allaitement est une aliènation moderne de la femme ou une perversion sexuelle, sans compter les puissants lobbies agroalimentaires qui sont dernière le lait en poudre, j'ai bien peur que ces arguments ne fassent pas le poids. Même si ils sont justes dans l'ensemble. De plus, le femmes doivent reprendre le travail aux 2,5 mois de leur enfant, ce qui ne facilite pas franchement non plus un allaitement longue durée (et qui explique les chiffres donnés pour le luxembourg).

Les derniers commentaires

  • perdu d'avance le 29.01.2016 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    Mouaif, enfin quand on voit des féministes et des pédopsy dirent que l'allaitement est une aliènation moderne de la femme ou une perversion sexuelle, sans compter les puissants lobbies agroalimentaires qui sont dernière le lait en poudre, j'ai bien peur que ces arguments ne fassent pas le poids. Même si ils sont justes dans l'ensemble. De plus, le femmes doivent reprendre le travail aux 2,5 mois de leur enfant, ce qui ne facilite pas franchement non plus un allaitement longue durée (et qui explique les chiffres donnés pour le luxembourg).

    • Maman le 29.01.2016 13:40 Report dénoncer ce commentaire

      au LUX on reprend le travail quand l enfant a 9 mois si on prend le conge parental a plein temps... elles ont donc largement la possibilite d allaiter...

  • Encore... le 29.01.2016 10:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aaah enfin un argument financier!!! À ceux qui ne comprennent pas mon allaitement longue durée 18 mois, ceci vous parlera peut-être mieux que l'argument : ma fille ne veut rien d'autre...alors je continue!

    • Je rigole! le 29.01.2016 11:12 Report dénoncer ce commentaire

      18 mois? Quel courage! Pour votre fille...

    • Candycrash le 29.01.2016 11:29 Report dénoncer ce commentaire

      Tu devrais quand même songer au sevrage et habituer ta fille à manger de tout car plus elle va grandir et plus il sera difficile de lui faire découvrir de nouvelles choses. Mais chapeau pour tenir aussi longtemps :-)

    • Oligament le 29.01.2016 12:07 Report dénoncer ce commentaire

      Encore..., laissez parler les mauvaises langues. Vous faites ce que vous pensez être le mieux pour votre bébé, tous les parents ne peuvent pas en dire autant.

    • Anonymous le 29.01.2016 12:32 Report dénoncer ce commentaire

      Mon fils va avoir 2 ans et je l'allaite encore! C'est un gourmand il mange de tout! Il est où le problème?! Encore des idées faussées tout comme le portage!!

    • esteban le 29.01.2016 14:13 Report dénoncer ce commentaire

      Ca va être compliqué à l'adolescence !

    • @esteban le 30.01.2016 07:59 Report dénoncer ce commentaire

      Est-ce bien raisonnable? :-))))))

    • j adore le 27.10.2016 11:27 Report dénoncer ce commentaire

      Ma fille a 20 mois, elle adore taiter elle est jamais malade, très éveillée et mange tout tout tout a luxembourg on a largement le temps d allaiter on ne peut vraiment pas se plaindre