Turquie

29 avril 2017 10:43; Act: 29.04.2017 10:45 Print

Ankara bloque tous les accès à Wikipedia

Le gouvernement d'Erdogan bloque tous les accès internet dans le pays à l'encyclopédie Wikipedia, a annoncé un organisme de surveillance en ligne.

storybild

Erdogan s'attaque maintenant à Wikipedia.

Sur ce sujet
Une faute?

Les autorités turques ont bloqué samedi tous les accès internet dans le pays à l'encyclopédie Wikipedia, sans donner d'explications, a annoncé samedi Turkey Blocks, un organisme de surveillance en ligne. La fermeture de l'accès en toutes langues du site en Turquie a été détectée à 7h, à la suite d'une mesure administrative des autorités, selon un communiqué de Turkey Blocks. Les habitants d'Istanbul ne pouvaient samedi matin se connecter à Wikipedia, sauf en utilisant un accès VPN (réseau privé virtuel), a constaté l'AFP.

«Le manque de disponibilité (d'internet) dans le pays est constant en raison des filtres utilisés pour censurer le contenu», affirme Turkey Blocks. Selon Turkey Blocks et d'autres médias, dont le quotidien Hurriyet, la mesure administrative fermant Wikipedia nécessite d'être confirmée dans les prochains jours par une décision de justice. Les autres sites internet, notamment les leaders parmi les réseaux sociaux, fonctionnaient normalement samedi.

Ces dernières années, les autorités turques ont bloqué temporairement à plusieurs reprises les accès aux réseaux populaires comme Facebook et Twitter, à l'occasion de grandes manifestaions contre le pouvoir ou d'attaques terroristes, entrainant l'utilisation par les utilisateurs de VPN qui permet la connexion entre ordinateurs. Mais certains utilisateurs de VNP se plaignent d'être maintenant parfois bloqués.

Selon certains internautes, furieux de la suspension de Wikipedia, la raison pourrait être l'abondance de critiques défavorables modifiant le portrait Wikipedia du président Recep Tayyip Erdogan, à la suite de sa victoire au référendum du du 16 avril qui renforce son pouvoir personnel. En novembre 2016, après d'importantes suspensions des réseaux sociaux à la suite de l'arrestation controversée de députés kurdes, le Premier ministre Binali Yildirim avait reconnu que «de temps en temps, pour des raison de sécurité, nous pouvons prendre ce genre de mesures (...) Elles sont temporaires. Quand le danger est passé, tout revient à la normale».

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Coeur dévastateur le 29.04.2017 12:23 Report dénoncer ce commentaire

    Comme quoi une méthode ayant la capacité de rassembler les gens, d'informer les gens a toujours fait peur aux Gouvernements. Ne nous trompons pas. Si un putsch militaire s'était produit dans un de nos pays "démocraties", les dirigeants agiraient de même sur le contrôle de l'information et la division des gens.

  • Turquie européenne le 29.04.2017 17:05 Report dénoncer ce commentaire

    Et dire que certains veulent faire entrer la Turquie dans l'Europe !

  • basta ya le 29.04.2017 10:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et certains vont encore venir nous certifier que le régime Erdogan n'est pas une dictature...

Les derniers commentaires

  • Le républicain le 02.05.2017 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi avons nous un ministère de l’éducation et des communications a votre avis? Pour faire exactement la même chose! On filtre l'information afin de diriger les masses. (Trotsky)

  • realite le 01.05.2017 17:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @basta y'a quand une personne prend une décision pour 150 millions d autre sans meme demander l avis à qui que se soit c est une dictature !

  • realite le 01.05.2017 17:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @basta y'a : 29 mai 2005 référendum sur l Europe , le peuple français à la majorité dit non ! Notre chère ex président nie cela et fait passer le oui ! Ce n est pas une dictature ?!

  • realite le 01.05.2017 17:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @basta ya allez voir le classement de reporter sans frontières et regarder la france ! Vous y verrez que la liberté de la presse en france est nulle ! Que l on nous cachent pleins de choses et ont nous embobines le cerveau acec se que veulent nous faire entendre une poignée de milliardaires à qui appartient tous les médias ! C est une dictature cela !

    • Le républicain le 02.05.2017 11:01 Report dénoncer ce commentaire

      Qu'il existe des milliardaires n'est pas choquant. Qu'ils disposent de l’appui d'un gouvernement pour s'enrichir est choquant. Ne nous trompons pas de cible. Tout gouvernement de type"oligarchique" est dangereux! Le lobbying et/ou le syndicalisme politique est dangereux!

  • reality le 01.05.2017 17:03 Report dénoncer ce commentaire

    @basta ya et la dictature des médias qui sont dictés par les milliardaires et qui nous font entendre ce qu il veulent que l ont entendent ! vous y penser à ça ?!