Aux États-Unis

08 mars 2018 08:25; Act: 08.03.2018 09:24 Print

Défigurée sur le tournage, elle porte plainte

Taylor Hickson a été gravement blessée en tournant «Ghostland». Une profonde entaille lui a valu 70 points de suture. Aujourd'hui, elle se retourne contre la production.

me frowning at whateva tf my hair's doin

Une publication partagée par taylor hickson (@taylor.hickson) le

Décembre 2016. C'était le dernier jour de tournage de «Ghostland». La jeune comédienne Taylor Hickson, alors âgée de 19 ans, devait frapper avec force sur une porte vitrée. Sauf que la vitre a explosé et que l'actrice a été gravement blessée...

Alors que le réalisateur Pascal Laugier lui demandait de frapper la vitre plus fort avec ses poings, Taylor Hickson a demandé si c'était vraiment sans risque, raconte le site deadline.com. Le réalisateur et l'un des producteurs lui ont répondu par l'affirmative. Mais lors d'une nouvelle prise, la vitre s'est alors brisée, causant la chute de la comédienne sur les nombreux débris de verre. «Une assistante a tenu mon visage avec des serviettes dans ses mains, beaucoup de serviettes, il y avait tellement de sang», raconte Taylor Hickson sur deadline. «J'ai ressenti beaucoup de colère et de tristesse, poursuit-elle, car c'était mon dernier jour sur le plateau et aucune précaution n'a été prise».

Une profonde entaille sur le côté gauche de son visage a valu 70 points de suture à l'actrice, qui a dû subir des traitements laser. Elle garde encore aujourd'hui des séquelles physiques. Choquée et marquée psychologiquement par ce grave accident, Taylor Hickson a donc décidé d'attaquer la production en justice. Elle a aussi fait savoir qu'elle ne se rendrait pas à l'avant-première du film à Paris. Le sort est cruel: sur l'affiche du film, l'actrice d'aujourd'hui 20 ans a le visage brisé en 1000 morceaux (voir-ci-dessous).

La bande-annonce de «Ghostland», film d'horreur dans lequel la mère de Taylor Hickson est incarnée par... Mylène Farmer:

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Scarface le 08.03.2018 08:59 Report dénoncer ce commentaire

    Sa cicatrice est vraiment énorme (du menton au haut de la joue gauche qui se voit même avec une sacrée couche de fond de teint) et on peut dire qu'elle est vraiment défigurée surtout dans un métier où le visage est le principal capital travail. J'espère qu'elle sera très très bien indemnisée.

  • franssouze le 08.03.2018 17:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    elle restera magnifique quand même

  • ml le 08.03.2018 15:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faudrait des assurances pour ça

Les derniers commentaires

  • petitevoix le 08.03.2018 19:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut relativiser elle va bien vivante

  • franssouze le 08.03.2018 17:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    elle restera magnifique quand même

  • ml le 08.03.2018 15:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faudrait des assurances pour ça

  • Scarface le 08.03.2018 08:59 Report dénoncer ce commentaire

    Sa cicatrice est vraiment énorme (du menton au haut de la joue gauche qui se voit même avec une sacrée couche de fond de teint) et on peut dire qu'elle est vraiment défigurée surtout dans un métier où le visage est le principal capital travail. J'espère qu'elle sera très très bien indemnisée.