Scandale au Vietnam

25 septembre 2020 12:12; Act: 25.09.2020 12:57 Print

Des préservatifs usagés, nettoyés... et revendus

La police vietnamienne a mis la main, dans un entrepôt, sur 345 000 préservatifs usagés destinés à être revendus comme neufs. Une information effrayante.

storybild

La propriétaire de l'entrepôt, une femme de 34 ans, a avoué avoir reçu la «marchandise» d'une personne inconnue. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

La police vietnamienne a mis la main ces derniers jours, dans un entrepôt de la province de Binh Duong, sur 345 000 préservatifs usagés destinés à être revendus comme neufs. L'information a été révélée par des médias locaux. La chaîne Vietnam Television (VTV) a diffusé les images de cette perquisition, la police ayant découvert des sacs d'environ 360 kg chacun, contenant les préservatifs.

La propriétaire de l'entrepôt, une femme de 34 ans, a avoué avoir reçu la «marchandise» d'une personne inconnue. Ces préservatifs devaient ensuite être bouillis, séchés et reformés à l'aide d'un phallus en bois. Puis remis dans le commerce. La police ignore combien de préservatifs ont d'ores et déjà pu être revendus via ce procédé. Entendue dans l'enquête, la suspecte affirme avoir reçu 0,17 dollar pour chaque kilogramme de préservatifs recyclés.

Un vaste réseau pourrait être démantelé dans le cadre de ce qui est déjà un scandale sanitaire.

(nc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le scandal est ailleurs le 25.09.2020 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    L'info qui craint c'est que quelqu'un en arrive à cela pour gagner 17 cents brut pour 1kg de préservatifs reformés... Vous connaissez le poids d'un préservatif? Cela ne fait même pas 10g emballage inclus. Imaginez le niveau de misère qu'il faut pour être payé ainsi et en plus pour ce type de job.

  • Grand est le 25.09.2020 12:50 Report dénoncer ce commentaire

    On touche le fond là...

  • Greta Bumsberg le 25.09.2020 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    Le recyclage c'est bon pour la planète

Les derniers commentaires

  • bonsens le 27.09.2020 07:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui est spectaculaire c’est plutôt que vous ne compreniez pas qu’il y a des gens qui peuvent faire vivre leur famille avec du recyclage à 17 cents par kilo.

  • Houlala le 26.09.2020 21:13 Report dénoncer ce commentaire

    J’espère qu’ils n’auront pas rétrécit au lavage.

  • Vakanz doheem le 26.09.2020 18:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils peuvent les revendre à l'usine pneumatique de Colmar-Berg...

  • Cortine le 26.09.2020 18:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une idée d’usine pour le Luxembourg? Que pourrait dire les écolos face à ce recyclage plastique ?

  • Dark le 26.09.2020 18:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais si bien entendu vous allez les retrouver dans nos magasins à 1000 fois le prix de revient.