Crise à Hong Kong

14 août 2019 16:01; Act: 14.08.2019 16:09 Print

Deux pilotes de Cathay Pacific limogés

Deux pilotes de la compagnie aérienne Cathay Pacific ont été limogés mercredi pour une implication dans la contestation à Hong Kong.

storybild

Cathay Pacific a limogé deux de ses pilotes.

Sur ce sujet
Une faute?

Cathay Pacific a annoncé mercredi avoir limogé deux de ses pilotes, alors que la compagnie de Hong Kong est sous forte pression de la part de Pékin pour que soient sanctionnés ses employés soutenant les manifestants pro-démocratie. Dans un communiqué, la compagnie précise que les deux pilotes ont été limogés «conformément aux termes et conditions de leur contrat de travail».

La semaine dernière, Cathay Pacific a provoqué l'ire des nationalistes chinois après que certains de ses 27 000 employés ont pris part aux manifestations pro-démocratie ou exprimé leur soutien au mouvement. Les dirigeants de Cathay se sont empressés de rassurer Pékin en prenant leurs distances par rapport à la mobilisation pro-démocratie, promettant de licencier tout employé soutenant ou participant aux «manifestations illégales». Depuis, la compagnie a en effet licencié deux employés et suspendu un pilote lié aux manifestations.

Dénoncés par des collègues

Désormais, certains personnels dénoncent au sein du groupe un climat de peur et de suspicion alors que beaucoup craignent d'être espionnés par des collègues cherchant à connaître leurs opinions politiques. «J'ai l'impression qu'on est réduit au silence. On ne peut même pas afficher son soutien (au mouvement pro-démocratie) sur les réseaux sociaux », s'est plaint une hôtesse de l'air disant se prénommer Cat auprès de l'AFP. «De nombreux collègues disent que des personnes pourraient envoyer des listes de sympathisants des manifestations illégales à (la direction de) l'entreprise», ajoute-t-elle, «cela fait vraiment peur à tout le monde».

À cela, se sont ajoutées les manifestations de masse à l'aéroport international de Hong Kong, l'un des plus actifs du monde, qui ont provoqué des centaines d'annulations de vols ces deux derniers jours. Cathay n'avait pas besoin de ça, alors que la compagnie commence tout juste à redresser ses comptes après deux années passées dans le rouge. Le groupe a annoncé mercredi dernier un bénéfice net de 1,63 milliard de dollars hongkongais (186 millions d'euros) au premier semestre de l'année, contre une perte de 263 millions de HKD au premier semestre 2018.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand Maître le 14.08.2019 16:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tous à genoux devant la Chine.!!! C'est bizarre on entend personne en Europe !!! C'est vrai que leur argent est partout ! Non????

Les derniers commentaires

  • Grand Maître le 14.08.2019 16:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tous à genoux devant la Chine.!!! C'est bizarre on entend personne en Europe !!! C'est vrai que leur argent est partout ! Non????