Polémique aux États-Unis

27 juin 2014 08:20; Act: 27.06.2014 10:41 Print

Kendall, la jolie chasseuse qui scandalise le web

Sur sa page Facebook, une jeune Américaine raconte ses exploits et publie des photos d'elle posant avec les animaux qu'elle vient d'abattre.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

En novembre 2013, l'animatrice Melissa Bachman avait fait scandale en postant sur sa page Facebook une photo d'elle posant fièrement avec un lion qu'elle avait abattu. Lynchée par les défenseurs des animaux, l'Américaine semble toutefois avoir fait des émules. Africa Geographic consacre en effet un portrait à Kendall Jones, blondinette âgée de 20 ans, qui fanfaronne sur les réseaux sociaux à propos de son impressionnant tableau de chasse. La page Facebook de la Texane déborde de photos la mettant en scène tout sourire avec ses victimes: lions, rhinocéros, hippopotames, léopards ou éléphants ont eu le malheur de croiser sa route lors de ses multiples séjours sur le continent africain.

Prise pour cible par des internautes choqués et scandalisés, l'Américaine ne se démonte pas, loin de là: «Tous les antichasseurs qui ont posté des commentaires négatifs et qui ont partagé mes photos sur leur page m'ont aidé à obtenir plus de 600 like dans les dernières 48 heures! Bien joué!», s'est récemment félicitée la belle sur Facebook. Sur sa page, l'Américaine raconte ses exploits dans les moindres détails. Elle explique que le premier animal qu'elle a abattu était un rhinocéros.

«J'ai tué 6 des 7 animaux les plus dangereux à l'âge de 14 ans!»

Kendall était alors âgée de 13 ans et s'était servie d'un Remington 416. C'est avec la même arme qu'à l'âge de 14 ans, l'ado a tué son premier éléphant. Elle précise avoir achevé l'animal avec le Nitro Express 470 de son papa. Un buffle et un lion ont également été abattus par ses soins. Deux semaines plus tard, Kendall est retournée au Zimbabwe, où elle s'en est prise à un léopard et à un hippopotame. «J'ai tué 6 des 7 animaux les plus dangereux à l'âge de 14 ans!», jubile la Texane.

Selon Africa Geographic, Kendall Jones a signé un contrat avec la chaîne Sportsman Channel pour présenter, en 2015, une émission consacrée à ses aventures de chasse. «Je suis si reconnaissante de pouvoir profiter de si belles parties de chasse et aussi de pouvoir offrir la viande à la population locale et donner de l'argent à la conservation de la faune sauvage», écrit la blonde sous la photo d'un léopard abattu. «Un des plus mignons animaux du pays!», ajoute-t-elle.

La publication d'un cliché de Kendall debout sur le cadavre d'un éléphant et entourée d'habitants d'un village du Zimbabwe a achevé certains internautes, qui se sont déchaînés contre l'Américaine. Une Sud-Africaine a demandé à Kendall de quitter le continent sur-le-champ, tandis qu'un autre l'a traitée de «fille de Satan», selon Sudafrika.com. Le site a annoncé mercredi que Kendall Jones avait fini par désactiver son compte Facebook et Twitter. Des utilisateurs des réseaux sociaux ont, par ailleurs, lancé une pétition pour interdire la publication d'images d'animaux abattus.

(L'essentiel/joc)