En Afghanistan

21 janvier 2018 15:07; Act: 21.01.2018 15:49 Print

L'attaque de l'hôtel a duré 12 heures et fait 18 morts

Les talibans revendiquent les douze heures d'assaut contre un grand hôtel de Kaboul. Une attaque qui a fait 18 morts dont 14 étrangers selon le bilan dressé dimanche.

storybild

Le bilan provisoire ne semble pas cadrer avec la violence de l'attaque. (photo: Twitter)

Sur ce sujet

Le bilan provisoire annonçait la mort de cinq Afghans et celle de «un ou deux étrangers» mais ne semblait pas cadrer avec la violence de l'attaque: des assaillants dépeints comme tirant à vue dans la salle à manger avant de forcer les chambres pour prendre des clients en otages, parfois immédiatement abattus. Et déclenchant un incendie au quatrième étage qui a duré une bonne partie de la nuit.

Selon le porte-parole du ministère, Najib Danish, c'est un commando de six hommes, et non quatre comme annoncé précédemment, qui s'était emparé samedi soir de l'hôtel: «Deux autres se trouvaient cachés dans les réserves du sixième étage». Le bilan officiel finalement transmis dimanche après-midi fait état de 18 morts, dont 14 étrangers.

Le commando abattu

L'attaque a pris fin plus de douze heures plus tard, vers 9h30 dimanche (6h GMT), une fois les six hommes abattus par les unités afghanes avec le soutien de la coalition occidentale sous mandat de l'Otan - la Norvège notamment a annoncé avoir contribué au dénouement. «L'attaque est terminée, tous les assaillants ont été tués, 126 personnes ont été secourues dont 41 étrangers», a annoncé M. Danish.

Il a précisé que six membres des forces spéciales afghanes, réputées pour leur excellence, ont été blessés. Le porte-parole des taliban, Zabiullah Mujahid, a revendiqué l'opération dans un message affirmant que l'hôtel était «plein d'envahisseurs américains et d'autres nationalités» et que l'attaque a tué des «dizaines» d'entre eux. L'Ukraine a annoncé sur Twitter le décès d'un de ses ressortissants.

Et la compagnie aérienne afghane Kam Air a déploré «seize disparus parmi les 42 membres de son personnel qui se trouvaient dans l'hôtel, dont des pilotes et membres d'équipage», a expliqué à l'AFP son PDG. Selon M. Danish, «le commando est arrivé par le nord pour entrer dans l'hôtel par la cuisine avant de gagner le hall où il a ouvert le feu sur les clients et les gardes de sécurité».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rien à rajouter le 22.01.2018 07:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ce qui me choque le plus c'est de voir si peut de réaction quand il s'agit d'une tragédie hors Europe et même hors Luxembourg, Belgique, France.... on parle quand même d'un massacre

  • 20-100 le 22.01.2018 09:18 Report dénoncer ce commentaire

    Que dire... encore une réussite de la politique interventionniste de l'occident, il n'y aura pas de pais dans ces pays tant que les occidentaux voudront imposer leur façon de vivre et de penser. Va-t-on arrêter un jour?

  • g3s le 22.01.2018 06:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    12 heures d’intervention pour ne faire aucun prisonnier, détruire un hôtel et faire des victimes collatérales, sans compter le fait que des laisser-passer de sécurité étaient en vente libre ce qui a permis aux terroristes de pénétrer dans l’hôtel malgré les dispositifs de sécurité, ce n’est pas une belle réussite pour des « forces spéciales ». Mais nous sommes en Afghanistan...

Les derniers commentaires

  • 20-100 le 22.01.2018 09:18 Report dénoncer ce commentaire

    Que dire... encore une réussite de la politique interventionniste de l'occident, il n'y aura pas de pais dans ces pays tant que les occidentaux voudront imposer leur façon de vivre et de penser. Va-t-on arrêter un jour?

  • Rien à rajouter le 22.01.2018 07:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ce qui me choque le plus c'est de voir si peut de réaction quand il s'agit d'une tragédie hors Europe et même hors Luxembourg, Belgique, France.... on parle quand même d'un massacre

    • Quelque chose à dire le 22.01.2018 09:16 Report dénoncer ce commentaire

      Totalement d'accord, de même qu'en Afghanistan il y'a peu (pas peut) de réactions sur les évènements au Luxembourg...

  • g3s le 22.01.2018 06:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    12 heures d’intervention pour ne faire aucun prisonnier, détruire un hôtel et faire des victimes collatérales, sans compter le fait que des laisser-passer de sécurité étaient en vente libre ce qui a permis aux terroristes de pénétrer dans l’hôtel malgré les dispositifs de sécurité, ce n’est pas une belle réussite pour des « forces spéciales ». Mais nous sommes en Afghanistan...