En Australie

09 février 2018 08:27; Act: 09.02.2018 12:16 Print

La «cruauté» d'une famille suisse fait scandale

Une émission de télévision a accompagné une famille suisse lors de son voyage à travers l'Outback australien. Mais il en ressort surtout une sacrée polémique.

Sur ce sujet

Dans son émission «Auf und davon», la SRF (télévision alémanique en Suisse), suit des familles helvétiques parties s'installer à l'étranger. Dans la nouvelle saison, elle accompagne les Blum lors de leur périple à travers l'Outback australien. La famille se déplace à bord d'une sorte de charrette tirée par des chameaux. Or, depuis plusieurs semaines, bon nombre de téléspectateurs se plaignent de la manière dont les bêtes sont traitées.

Sur Facebook, un internaute écrit ainsi: «Cette famille n'est pas faite pour bien s'occuper des animaux». D'autres se sont montrés particulièrement choqués après que la mère a abattu le chameau Luna, juste parce qu'il s'était cassé une patte.

«Devoir moral de les faire soigner»

Interrogé par 20 Minuten, Gieri Bolliger, de la fondation Tier im Recht, ne comprend pas non plus pourquoi l'animal a été abattu: «Lorsqu'on utilise des animaux pour un tel voyage de plaisance, on a le devoir moral de les faire soigner s'ils sont malades.» La protection suisse des animaux affirme de son côté que les mesures de dressage utilisées par la famille Blum sont dépassées.

Sabrina Blum, la maman, se défend: «Nous nous occupons bien des animaux. J'ai dû abattre le chameau parce que je ne voulais pas rallonger sa souffrance.» Il aurait été illusoire, selon elle, de faire venir un vétérinaire dans l'Outback en raison des grandes distances qu'il aurait dû parcourir.

Carmen Salvadori, porte-parole de la SRF, défend elle aussi les Blum: «À aucun moment nous n'avons eu l'impression que la famille ne traitait pas bien ses chameaux».

(L'essentiel/ofu)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand Maître le 09.02.2018 10:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Peut on la traiter de chameau. ..??

  • Opinion le 09.02.2018 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    J'en ai doucement un peu marre de cette hypocrisie. On s'excite sur les pauvres animaux domestiques tout en bouffant des animaux qui survivent bourrés d'antibio dans les pires conditions, avant d'être tabassés jusqu'à l'abattoir. Si vous n'aimez pas qu'un humain tue son animal domestique, alors arrêter de manger de la viande d'animaux d'élevage avant de critiquer.

  • Filax le 09.02.2018 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    Plus de 100 commentaires pour dénoncer les Indonésiens qui bouffent du chien et ici on prend la défense de gens qui, n'ont aucune connaissance des les animaux. Les critiques vont plus loin que d'abattre un chameau inutilement, on parle de cruauté! Mais bons les uns sont des Indonésiens et eux ce sont des Suisses, donc des bons!

Les derniers commentaires

  • Alric le 11.02.2018 00:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Près de pyonchang aux jo aussi ca mange du chien. phenomène Asiatique. Et alors?

  • ladeux le 09.02.2018 16:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mdr a l'époque une bête qui ne servait plus on l'abattait pour la viande. ici on est au milieu de nul part. le vétérinaire risque pas d'arriver avant des jours.....

  • Monsieur Jourdain le 09.02.2018 15:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut vraiment être pété d'oseille et s'ennuyer à crever pour entreprendre des périples aussi nunuches!

  • Benylux le 09.02.2018 14:23 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a marre de cette société ,des personnes qui veulent faire la morale à tout le monde afin d'avoir bonnne conscience.

  • imor le 09.02.2018 13:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les chameaux sont têtus comme leurs maîtres

    • Denis le 09.02.2018 14:52 Report dénoncer ce commentaire

      Rien que de sâles bestioles! toujours à préparer un coup en douce!