Affaire Skripal

05 avril 2018 07:21; Act: 05.04.2018 10:17 Print

La Russie porte le dossier Skripal devant l'ONU

La Russie porte jeudi le dossier de l'ex-espion russe devant le Conseil de sécurité de l'ONU, dans l'espoir d'être incluse dans l'enquête sur son empoisonnement.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

La Russie, qui n'est pas parvenue à convaincre l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) de l'inclure dans l'enquête sur l'empoisonnement de l'ex-espion russe, Sergueï Skripal, porte jeudi le dossier devant le Conseil de sécurité de l'ONU. L'ambassadeur russe auprès des Nations unies, Vassily Nebenzia, a annoncé que la Russie avait demandé une réunion publique du Conseil de sécurité de l'ONU sur l'affaire Skripal, jeudi, à 15h, heure locale (20h au Luxembourg).

La Russie souhaite spécifiquement, a dit M. Nebenzia, que la réunion porte «sur la lettre de la Première ministre britannique, Theresa May», accusant la Russie de l'empoisonnement de l'ex-espion Skripal et de sa fille Ioulia. Moscou nie catégoriquement toute implication dans cette affaire et dénonce «une provocation» occidentale et «une campagne antirusse». Le Conseil avait déjà tenu le 14 mars une réunion d'urgence sur ce dossier, cette fois à l'initiative du Royaume-Uni.

La Grande-Bretagne maintient ses accusations

Devant l'OIAC, la Grande-Bretagne a «maintenu» mercredi ses accusations contre la Russie, qu'elle tient pour responsable de l'attaque commise à l'aide d'un agent neurotoxique le 4 mars, à Salisbury, dans le sud-ouest de l'Angleterre. Les représentants des 41 États membres du Conseil exécutif de l'OIAC étaient réunis à huis clos au siège de l'organisation à La Haye pour évoquer cette affaire qui est à l'origine des pires tensions Est-Ouest depuis la guerre froide et d'une vague sans précédent d'expulsions croisées de diplomates.

Les diplomates américains expulsés par la Russie et leurs familles ont d'ailleurs quitté leur ambassade de Moscou à bord de plusieurs autobus, jeudi matin, au dernier jour qui leur avait été imparti pour quitter le pays. Dans une ambiance tendue, la Russie, qui avait demandé la convocation de la réunion, n'a pas pu obtenir de l'OIAC qu'elle l'inclue dans l'enquête sur l'empoisonnement des Skripal. L'ambassadeur russe auprès de l'OIAC, Alexandre Choulguine, avait proposé que la Russie mène une enquête conjointe avec la Grande-Bretagne, sous la médiation de l'OIAC.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gnida le 05.04.2018 07:42 Report dénoncer ce commentaire

    Il serait quand même intérressant de connaitre les raisons du refus de l’OIAC. Quel est l’intérêt de cette enquête si les autorités russes n’y participent pas? Je veux dire que les uns et les autres nieront le résultat de l’enquête et on sera reparti pour un tour, non?

  • Le vengeur masqué le 05.04.2018 08:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On m'a toujours enseigné que ce n'était pas joli d'accuser quelqu'un sans preuves concrètes. Je trouve cela aberrant que la Grande-Bretagne accuse la Russie de la sorte et qu'en plus d'autres pays européens suivent. J'espère que les Russes leurs cloueront le bec

  • la taupe le 05.04.2018 08:49 Report dénoncer ce commentaire

    Pour une fois, je trouve que les russes sont victimes d'une politique anti-russe flagrante.... et je trouve cela dommage que certains pays européens suivent la Grande-Bretagne, elle a voulu le Brexit, qu'on la laisse se démener toute seule et que l'on en profite pour se rapprocher de la Russie, car les américains et les anglais, c'est pas eux qui nous aideront....

Les derniers commentaires

  • CIA,KGB et M15 le 06.04.2018 10:54 Report dénoncer ce commentaire

    Quel cirque pour rien du tout. Je vous invite à regarder le film Scorpio avec Alain Delon et Burt Lancaster! Vous aurez une réponse à toutes vos questions et vous verrez que la réalité n'est pas ce que l'on vous dit. En un mot: Les agents doubles, et pas seulement les russes, sont destinés à être liquidés un jour et si par malheur quelqu'un comme leurs enfants ou leur épouse se trouve près d'eux c'est tant pis! Ce n'est pas beau mais c'est ainsi!

  • Michel T. le 06.04.2018 00:12 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve remarquable que personne ne sait qui est derrière cet attentat, même May parle de "probable", les commentateurs eux le savent! Ce sont de véritables experts qui sont capables de tirer des conclusions à distance sans être sur les lieux, sans examiner les preuves. On se demande quand même ce qu'ils font ici, des gens comme eux trouvent aisément une place dans des laboratoires d'analyses et dans des équipes d'enquêtes. Mince les gars, allez y on a besoin de gens comme vous!

  • realiste le 05.04.2018 21:33 Report dénoncer ce commentaire

    Le dictateur devrait être jugé par un tribunal international pour les assassinats qu'il a ordonné.

    • Hein le 06.04.2018 08:47 Report dénoncer ce commentaire

      Quel tribunal?

    • Steph le 06.04.2018 09:04 Report dénoncer ce commentaire

      Tout à fait d'accord, il serait grand temps que Mme. May soit traduite devant un tribunal pour tentative de meurtre sue une touriste russe.

  • citoyendulux le 05.04.2018 13:05 Report dénoncer ce commentaire

    Une arme chimique de fabrication russe a été utilisée sur le sol britannique pour eliminer un ex agent du kgb. Plus de 40 pays dans le monde ont juge necessaire sanctionner la Russie. Mais il y a toujours quelques prorusses pour defendre l'indefendable.

    • ..!!.. le 05.04.2018 14:24 Report dénoncer ce commentaire

      40 pays peuvent se tromper aussi

    • Fake news le 05.04.2018 17:18 Report dénoncer ce commentaire

      Même les anglais ont avoués ne pas savoir d'ou vient ce gaz

  • citoyendulux le 05.04.2018 12:54 Report dénoncer ce commentaire

    Le petit dictateur russe est mis face à ses responsabilités et il essaie de s'en sortir en plaidant le non coupable. 40 pays on sactionné ses actions illegales. Les prorusses et les admirateur du petit devront accepter ce que la planete juge des actes d'aggression avec des armes chimiques.

    • ..!!.. le 05.04.2018 14:24 Report dénoncer ce commentaire

      40 pays peuvent se tromper aussi

    • Ctoyandumonde le 05.04.2018 18:31 Report dénoncer ce commentaire

      Les Russes ne pensent pas qu'il est un dictateur. Ce sommes nous qui e pensons

    • Citoyen54 le 06.04.2018 09:55 Report dénoncer ce commentaire

      Le Luxembourg n'a rien à dire et ses citoyens non plus