Élections anticipées

10 octobre 2017 14:48; Act: 10.10.2017 15:40 Print

Le Japon entre dans la campagne électorale

La campagne pour les élections anticipées du 22 octobre s'est ouverte mardi au Japon, où le Premier ministre Shinzo Abe espère obtenir un nouveau mandat.

storybild

Abe Shinzo a lancé sa campagne électorale à Fukushima. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Selon les sondages, les conservateurs du chef de l'exécutif japonais devront en premier lieu affronter le Parti de l'espoir, fondé il y a moins d'un mois et dirigé par la très populaire gouverneur de Tokyo, Yuriko Koike. À en croire une enquête effectuée auprès d'un échantillon de 3 119 électeurs et rendue publique mardi par la chaîne publique NHK, la cote de popularité du Parti de l'espoir recule à 36%, par rapport aux 47% d'il y a une semaine. La cote de popularité du gouvernement Abe ne varie pas, à 37% d'opinions favorables.

Shinzo Abe a justifié l'organisation d'un scrutin anticipé par la multiplication des défis que la société japonaise doit affronter, à commencer par les tensions régionales issues de la crise coréenne et par le vieillissement de la population. Confronté à une série de scandales qui ont éclaboussé son entourage, Shinzo Abe a toutefois réussi à inverser la courbe des sondages, mais l'émergence du parti de Yuriko Koike pourrait mettre à mal ses projets. Dans son premier discours de campagne, Shinzo Abe s'en est d'ailleurs pris aux nouveaux venus de la scène politique japonaise accusés d'attirer les électeurs avec des slogans populistes.

«L'avenir ne se crée pas à partir d'effets ou de slogans. C'est la politique qui crée l'avenir», a déclaré le Premier ministre sortant à Fukushima, dans le nord-est du Japon. La coalition emmenée par le Parti libéral démocrate (PLD) dont Shinzo Abe est issu disposait jusque-là d'une majorité des deux-tiers à la Chambre basse. Avant la dissolution, le PLD disposait de 288 sièges à la Chambre basse, et son partenaire de coalition, le Komeito, en contrôlait 35. Le nombre total de sièges a été réduit à 465, contre 475 précédemment.

Le Parti de l'espoir, qualifié de «réformiste-conservateur» par sa fondatrice, estime, comme Shinzo Abe, que la constitution conçue sous l'égide américaine au sortir de la Seconde Guerre mondiale est dépassée. Il diverge du PLD par sa volonté d'abandonner la production d'énergie nucléaire d'ici 2030 et de geler la hausse de la TVA.

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.