Décision de justice

05 décembre 2017 15:07; Act: 05.12.2017 17:01 Print

Le mariage gay bientôt autorisé en Autriche

Les couples homosexuels pourront se marier en Autriche, au plus tard à partir de 2019, en vertu d'une décision publiée mardi par les juges constitutionnels.

storybild

Les couples homosexuels pourront bientôt se marier en Autriche.

  • par e-mail
Sur ce sujet

La Cour constitutionnelle, plus haute juridiction du pays, a ordonné l'ouverture du mariage aux couples gays au nom de l'interdiction des discriminations en fonction de l'orientation sexuelle. L'interdiction du mariage entre personnes du même sexe "viole le principe de l'égalité et de la non-discrimination des personnes sur la base de qualités personnelles telles que l'orientation sexuelle", écrit la Cour dans sa décision. Les couples de même sexe "pourront ainsi se marier au plus tard après le 31 décembre 2018", sauf si le législateur décide d'anticiper ce délai en votant les dispositions nécessaires, explique encore la juridiction dans un communiqué.

Mais les deux femmes qui avaient saisi les juges constitutionnels, en invoquant le caractère discriminatoire de l'interdiction du mariage gay, n'auront pas attendre pour célébrer leur union: la décision de justice est immédiatement applicable à leur égard, explique la Cour. Leur avocat s'est réjoui mardi du jugement, estimant que l'Autriche devenait ainsi "le premier pays d'Europe qui reconnaît l'égalité devant le mariage comme un droit de l'Homme". "Dans les autres pays, assure-t-il, l'ouverture du mariage aux couples gays s'est faite sur décision politique" et non par décision de justice.

16e pays européen

En Autriche, qui a voté le 15 octobre pour renouveler son Parlement, la classe politique s'est montrée divisée sur ce sujet. Le parti conservateur ÖVP, vainqueur du scrutin, et son probable partenaire de coalition, la formation d'extrême droite FPÖ, ne sont pas favorables au "mariage pour tous". Durant la campagne, le futur chancelier Sebastian Kurz (ÖVP), 31 ans, avait jugé important de conserver deux "appellations" différentes entre le mariage et l'union civile, tout en souhaitant un alignement des droits de ces deux régimes. Heinz-Christian Strache, leader du FPÖ arrivé troisième aux élections, avait manifesté son hostilité de manière plus ferme: "L'introduction du mariage homosexuel affaiblirait les structures familiales et les détruirait sur le long terme", estimait-il avant l'été. Les sociaux-démocrates, en coalition avec l'ÖVP dans l'exécutif sortant et favorables au mariage gay, avaient proposé en juin une modification législative en ce sens, soutenue par les Verts et un petit parti libéral mais rejeté par une majorité de députés.

L'Autriche devient ainsi le seizième pays en Europe à reconnaître aux couples homosexuels le droit de se marier, comme en Belgique, Espagne, Norvège, France, Grande-Bretagne et plus récemment en Allemagne. Depuis 2010, les homosexuels en Autriche pouvaient contracter une union civile. La décision de justice de mardi élargit ce partenariat aux couples hétérosexuels. L'adoption par les couples gays est également déjà possible. Le "partenariat civil est devenu de plus en plus proche du mariage, de sorte qu'aujourd'hui, les deux régimes sont largement alignés l'un sur l'autre en termes de principes et de conséquences juridiques", explique la Cour constitutionnelle. "Cependant, la distinction entre le mariage et le partenariat ne peut être maintenue aujourd'hui sans discrimination envers les couples de même sexe", souligne-t-elle.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • la taupe le 05.12.2017 15:28 Report dénoncer ce commentaire

    Ce serait pas plus simple d'ouvrir se droit à TOUS les pays de l'UE?? Sur base d'une discrimination, car je pense que la Pologne et d'autres du même acabit attendrons encore 50 ans sinon pour mettre en place un droit qui n'enlève rien à personne.....

Les derniers commentaires

  • la taupe le 05.12.2017 15:28 Report dénoncer ce commentaire

    Ce serait pas plus simple d'ouvrir se droit à TOUS les pays de l'UE?? Sur base d'une discrimination, car je pense que la Pologne et d'autres du même acabit attendrons encore 50 ans sinon pour mettre en place un droit qui n'enlève rien à personne.....

    • FullmétalJF le 05.12.2017 18:35 Report dénoncer ce commentaire

      "Qui n'enlève rien à personne", ça c'est votre avis et vous avez la liberté de l'émettre mais vous souffrirez que d'autres personnes ne le partagent pas. Je n'en dis pas plus parce qu'il s'agit d'un sujet sensible sur lequel il vaut mieux être en accord avec les puissants qui ont décidé unilatéralement d'élargir l'institution du mariage aux personnes du même sexe... si l'on veut éviter d'être traité d'"homophobe", même quand on ne l'est pas du tout.