Polémique en Égypte

09 novembre 2017 14:02; Act: 09.11.2017 14:51 Print

Le plus vieux zoo d'Afrique fait grise mine

Entre déchets et petits espaces, les conditions de vie des animaux dans le plus ancien zoo d'Afrique, situé au Caire, sont piteuses. Malgré des améliorations récentes.

storybild

La réalité est accablante: les conditions de vie des animaux dans le zoo qui existe depuis 1891 restent piteuses.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Booba sautille de gauche à droite sous les ordres de son gardien qui le nourrit de fruits devant la foule hilare du zoo de Guizeh, au Caire. Mais l'exubérance du chimpanzé cache une réalité accablante: les conditions de vie des animaux dans le plus ancien zoo d'Afrique restent piteuses, malgré des améliorations récentes. Le zoo de Guizeh est né en 1891, d'un projet lancé au moment de l'ouverture du canal de Suez en 1869. Il s'étend sur plus de 34 hectares parsemés d'espèces végétales rares importées de divers endroits du globe.

Au milieu des eucalyptus, des palmiers et de plantes tropicales, un pont suspendu métallique conçu par le Français Gustave Eiffel témoigne encore d'une Égypte alors tournée vers la modernité et les connaissances scientifiques, y compris la zoologie. Quelque 4 500 animaux et 28 espèces différentes vivent dans ce zoo, représentant essentiellement la faune africaine. L'atmosphère est joviale dans les allées, fréquentées par des familles. Pourtant le zoo n'a pas de quoi se réjouir.

Pas d'accréditation

Depuis 2004, il a perdu son accréditation auprès de l'Association mondiale des zoos et aquariums (Waza). «Nous souhaiterions qu'il y ait un environnement plus adapté pour les animaux. Ce n'est pas normal qu'un éléphant vive dans un espace étroit et sur un sol dur», déplore Mona Khalil, qui préside l'Esma, la société égyptienne de protection des animaux. Outre les espaces inadaptés non conformes, la présence d'une unité de photographie offrant aux visiteurs des clichés d'eux tenant un vautour ou un lionceau est vigoureusement critiquée.

Quelques améliorations récentes ont certes eu lieu, notamment en terme d'hygiène. Un contrat a été signé avec une société de nettoyage et le site est ainsi devenu un peu plus propre, mais le sol reste toutefois jonché de déchets. Mme Khalil salue aussi certains progrès pour le bien-être animal et notamment un espace ouvert pour les lions, avec de l'herbe verte qui rappelle leur environnement naturel. Mais il faudrait en faire bien davantage.

En quête de revenus supplémentaires, le zoo s'apprête à mettre en place un «véritable plan de reproduction des oiseaux, des mammifères et des reptiles» destinés à la vente, assure M. Rajai.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • annaleto le 09.11.2017 15:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fermons cela! Transférons les dans un autre zoo ou mieux, réhabilitons les dans leur milieu naturel!!!!

  • Triste le 09.11.2017 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    Et si on laissait ces pauvres bêtes vivre libre dans la nature ? L'Homme est vraiment un être ignoble ...

Les derniers commentaires

  • annaleto le 09.11.2017 15:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fermons cela! Transférons les dans un autre zoo ou mieux, réhabilitons les dans leur milieu naturel!!!!

    • Réalité le 09.11.2017 17:10 Report dénoncer ce commentaire

      Quand on ferme un zoo, il n'est pas rare de voir tous les animaux se faire piquer. On ne va pas les donner à un ou des autres zoos. On ne les laissera pas partir non plus. On les pique.

  • Triste le 09.11.2017 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    Et si on laissait ces pauvres bêtes vivre libre dans la nature ? L'Homme est vraiment un être ignoble ...

    • Bisounours le 09.11.2017 17:09 Report dénoncer ce commentaire

      Ces "pauvres bêtes" comme vous dites survivraient à peu près 10 minutes dans la nature, vu leur état mais aussi à cause de leurs années de conditionnement à vivre dans des espaces réduits. Donc je serais plutôt d'avis (utopique) qu'on leur offre de meilleurs conditions de vie dans ce zoo. Même si je n'aime pas les zoos, les cirques ou les animaux domestiques cloitrés dans des appartements.