Politique au Vénézuela

17 juillet 2017 07:26; Act: 17.07.2017 13:32 Print

Le président Maduro face à une opposition massive

Plus de 7,18 millions de Vénézuéliens ont participé, dimanche, à la consultation symbolique organisée par l'opposition contre le président Nicolas Maduro.

storybild

Ce vote, présenté comme un acte de «désobéissance civile», s'est déroulé sans l'aval des autorités. (photo: AFP)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Le Venezuela «a envoyé un message clair à l'exécutif national et au monde», a déclaré la rectrice de l'Université Centrale du Venezuela, Cecilia García Arocha, en précisant que 6 492 381 personnes ont voté dans le pays, et 693 789 à l'étranger. Les résultats définitifs de la consultation, qui n'a pas de caractère légalement contraignant, seront connus lundi, a-t-elle ajouté.

L'opposition avait pris l'initiative de ce référendum symbolique deux semaines plus tôt, avec pour objectif de mettre en évidence une majorité de refus de la Constituante voulue par le président Maduro, dont l'élection est prévue pour le 30 juillet. Coalition des opposants, la Table d'unité démocratique (MUD) avait formulé trois questions pour le scrutin, auxquelles ont répondu par l'affirmative 98,3% des votants.

«Maduro est mathématiquement révoqué»

La première question demandait s'ils rejetaient la Constituante, la seconde s'ils exigeaient des Forces armées qu'elles respectent la constitution actuelle, et la troisième s'ils soutenaient un renouvellement des pouvoirs publics à travers des élections pour l'instauration d'un gouvernement d'«unité nationale».

Avec le résultat chiffré de participation et les réponses aux questions posées, «Maduro est mathématiquement révoqué», a estimé Julio Borges, actuel président du Parlement, seule institution aux mains de l'opposition. «Le mandat qui nous est donné par 7 186 000 de Vénézuéliens est clair (...) pour que nous puissions avoir la certitude de parvenir à un changement démocratique», a-t-il ajouté.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ossi le 17.07.2017 14:33 Report dénoncer ce commentaire

    Cela ressemble drôlement au Chili de Allende

  • Ambassade de TontonBeberie le 17.07.2017 13:31 Report dénoncer ce commentaire

    7 millions de participants, sur un corps électoral de 19 millions, dont près de 15 millions ont voté à la dernière présidentielle. Il faut donc relativiser la portée de ce referendum. Par contre vu la crise politique de ce pays, il faudrait d'urgence y organiser un vrai referendum avec de vraies questions.

Les derniers commentaires

  • Ossi le 17.07.2017 14:33 Report dénoncer ce commentaire

    Cela ressemble drôlement au Chili de Allende

  • Ambassade de TontonBeberie le 17.07.2017 13:31 Report dénoncer ce commentaire

    7 millions de participants, sur un corps électoral de 19 millions, dont près de 15 millions ont voté à la dernière présidentielle. Il faut donc relativiser la portée de ce referendum. Par contre vu la crise politique de ce pays, il faudrait d'urgence y organiser un vrai referendum avec de vraies questions.