Aux États-Unis

22 avril 2018 14:04; Act: 22.04.2018 19:42 Print

«Le tireur était nu et s'est enfui en courant»

Un homme a ouvert le feu dans un restaurant de Nashville, dimanche. Il a tué trois personnes et en a blessé 4. La police est à sa recherche.

storybild

Le jeune homme serait âgé de 29 ans, selon des infos provenant de Twitter. (photo: Twitter/police)

Un tireur nu a tué trois personnes et en a blessé au moins quatre autres dimanche dans un restaurant de la banlieue de Nashville, dans l'Etat américain du Tennessee, selon la police. La fusillade a éclaté à 03h25 locales (10h25 au Luxembourg) dans un restaurant de gaufres ouvert 24h/24 à Antioch, au sud-est de Nashville.

«Un client a affronté le tireur et lui a enlevé son arme. Il était nu et s'est enfui en courant. Il s'agit d'un homme blanc aux cheveux courts», a indiqué la police dans un communiqué. Dans un autre communiqué publié un peu plus tard, la police a dit rechercher un homme de 29 ans, Travis Reinking, domicilié dans la ville de Morton, dans l'Illinois, située à environ 725 km plus au nord.

96 morts en moyenne par jour

Selon la police, le suspect est arrivé sur les lieux de la fusillade à bord d'une voiture immatriculée au nom de Reinking. Il portait un manteau dont il s'est débarrassé avant de fuir. D'après les médias locaux, le tireur était armé d'un fusil d'assaut AR-15, une arme couramment employée dans les tueries de masse aux États-Unis, notamment dans celles qui avaient fait 58 morts à Las Vegas en octobre et 17 morts dans un lycée de Parkland, en Floride, en février dernier.

La multiplication des massacres a engendré aux États-Unis un vaste mouvement social exigeant un plus strict contrôle des armes à feu dans le pays. La violence par armes à feu est un fléau national, avec 96 morts en moyenne par jour, selon l'association anti-armes Everytown for Gun Safety.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Respect Nature le 22.04.2018 15:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vente libre d’armes aux USA = risque extrême de ce genre de drame .

  • Rose le 22.04.2018 22:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’Amérique devrait bannir le port d’armes.Seul les policiers et armés oui. Trump attend quoi pour sortir la loi contre les armes???

  • MartyMcFly le 23.04.2018 08:34 Report dénoncer ce commentaire

    Aux Etats Unis,il y a un mix dangereux: 1. libre vente d'armes. 2. pas de caisse de maladie publique, médecine privée seulement pour la plupart des citoyens. Une conséquence de "2" est que les malades mentaux ne sont pas pris en charge à un stade précoce comme en Europe. Le psychiatre doit être payé par le patient... et est trop cher pour les malades qui de part leur maladie mentale ont certainement aussi proportionellement plus de difficultés sur le marché de travail.

Les derniers commentaires

  • MartyMcFly le 23.04.2018 08:34 Report dénoncer ce commentaire

    Aux Etats Unis,il y a un mix dangereux: 1. libre vente d'armes. 2. pas de caisse de maladie publique, médecine privée seulement pour la plupart des citoyens. Une conséquence de "2" est que les malades mentaux ne sont pas pris en charge à un stade précoce comme en Europe. Le psychiatre doit être payé par le patient... et est trop cher pour les malades qui de part leur maladie mentale ont certainement aussi proportionellement plus de difficultés sur le marché de travail.

  • Gonzague le 23.04.2018 08:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rose, faut vous réveiller. Premièrement, l’”Amérique” n’a rien à voir avec cela. Le problème est le 2ème amendement de la constitution des États-Unis d’Amérique. Le port d’armes n’est pas autorisé au Canada par exemple. Ensuite, si vous étiez un minimum informée, vous sauriez que Trump est à la solde de la NRA, le puissant lobby des armes à feu. Aucune chance qu’il fasse le moindre geste pour revoir la constitution. Pire, Trump à récemment suggéré que tous les profs portent des armes, suite à la fusillade en Floride...

  • tony le 22.04.2018 23:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dans quelques années on va plus ce promener avec les téléphones portables mais avec des armes comme les cowboys.

  • Rose le 22.04.2018 22:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’Amérique devrait bannir le port d’armes.Seul les policiers et armés oui. Trump attend quoi pour sortir la loi contre les armes???

  • Frankie le 22.04.2018 20:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super ! Si on suit raton raisonnement, il y aurait plus d'arme dans tes cités et tu ne défendrai plus ta famille, mais tu ferait la guerre pour survivre. Libre à toi d'emmener ta famille aux states...