Enquête au Japon

08 août 2016 12:40; Act: 08.08.2016 12:46 Print

Les bureaux d'Amazon ont été perquisitionnés

Les autorités japonaises de la concurrence ont perquisitionné les bureaux d'Amazon au Japon, accusé de faire pression sur les distributeurs qui vendent des produits sur son site.

storybild

Amazon est soupçonnée de contraindre les distributeurs à commercialiser leurs produits à des prix inférieurs à ceux qu'ils pratiquent sur d'autres sites marchands. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les autorités japonaises de la concurrence ont perquisitionné les bureaux du géant américain du commerce en ligne, ont rapporté ce lundi les médias locaux. Contacté par l'AFP, le gendarme de la concurrence, la Japan Fair Trade Commission, a implicitement confirmé ces informations de presse, déclarant qu'elles n'étaient «pas incorrectes».

La filiale japonaise d'Amazon est soupçonnée de contraindre les distributeurs à commercialiser leurs produits à des prix inférieurs à ceux qu'ils pratiquent sur d'autres sites marchands, a expliqué le quotidien économique Nikkei, sans préciser quels articles étaient concernés. Amazon Japan n'était pas en mesure de faire de commentaire dans l'immédiat.

L'an dernier, la Commission européenne avait ouvert une enquête contre Amazon pour des accusations similaires d'abus de position dominante. Le groupe, premier distributeur de livres numériques en Europe grâce à sa liseuse Kindle, est sur la sellette en raison de certaines clauses qui obligent les maisons d'édition à informer Amazon si elles offrent des conditions différentes à ses concurrents et à lui accorder des conditions analogues ou au moins aussi favorables.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ricus le 08.08.2016 13:05 Report dénoncer ce commentaire

    Les méthodes aggressives d'Amazon ne sont plus à démontrer, tant avec son personnel qu'avec ses distributeurs! C'est d'ailleurs en réaction aux derniers évènements avec les employés de Lille que j'avais décidé de ne plus supporter cette enseigne dictatoriale, cloture de mon compte et adieu Amazon! On serait des millions à le faire, ils changeraient leurs méthodes vite fait! Pour l'instant, suis sûrement un cas à part! Mais je peux vous garantir, par expérience, qu'à présent je peux trouver sur le net quasi tt ce qu'il y a sur Amazon et sans nécessairement dépenser plus! Avis aux amateurs...

Les derniers commentaires

  • Ricus le 08.08.2016 13:05 Report dénoncer ce commentaire

    Les méthodes aggressives d'Amazon ne sont plus à démontrer, tant avec son personnel qu'avec ses distributeurs! C'est d'ailleurs en réaction aux derniers évènements avec les employés de Lille que j'avais décidé de ne plus supporter cette enseigne dictatoriale, cloture de mon compte et adieu Amazon! On serait des millions à le faire, ils changeraient leurs méthodes vite fait! Pour l'instant, suis sûrement un cas à part! Mais je peux vous garantir, par expérience, qu'à présent je peux trouver sur le net quasi tt ce qu'il y a sur Amazon et sans nécessairement dépenser plus! Avis aux amateurs...

    • Jeje le 08.08.2016 13:50 Report dénoncer ce commentaire

      Et là où vous commandez maintenant, vous êtes sûr qu'ils ne sont pas tout autant aggresifs vis-à-vis de leurs employés ??

    • @Ricus le 08.08.2016 23:14 Report dénoncer ce commentaire

      Exactement je fais pareil, je ne les supporte plus financièrement!