Réchauffement climatique

02 janvier 2018 13:56; Act: 02.01.2018 14:01 Print

Limiter la hausse à 2°C ne serait pas suffisant

Une nouvelle étude pointe des risques d'assèchement d'une bonne partie de la planète et ce, même si le seuil fixé par l'Accord de Paris était atteint.

storybild

Avec un objectif de 1,5°, une aridification importante pourrait être évitée.

Sur ce sujet
Une faute?

Au moins un quart de la surface de la Terre deviendrait «considérablement» plus sec même si l'objectif de maintenir le réchauffement en deçà de 2°C était atteint. C'est ce qu'indique une étude publiée lundi. Mais si l'humanité parvient à contenir le réchauffement sous 1,5°C, cette «aridification» serait épargnée à deux tiers des terres concernées par un scénario à 2°C, selon cette étude publiée dans la revue Nature Climate Change.

L'Accord de Paris sur le climat, signé en 2015, vise à contenir la hausse de la température sous le seuil critique de 2°C par rapport à l'ère pré-industrielle, voire 1,5°C.

Éviter l'aridification de zones peuplées

Si l'objectif de 1,5°C était atteint, des parties du sud de l'Europe, du sud de l'Afrique, de l'Amérique centrale, de la côte australienne et de l'Asie du Sud-Est (zones qui accueillent plus de 20% de la population mondiale aujourd'hui) «éviteraient une aridification importante», a expliqué l'un des auteurs de l'étude, Su-Jong Jeong, de l'université de Science et de Technologie de Shenzhen, en Chine.

«Parvenir à 1,5°C serait une action significative pour réduire la probabilité de l'aridification et les effets associés», a-t-il indiqué.

Désertification accélérée

Quand les terres deviennent plus sèches, la dégradation des sols et la désertification s'accélèrent, tout comme la perte de biodiversité, notamment plantes et arbres indispensables pour absorber le CO2, responsable du changement climatique. L'aridification attise également sécheresses et incendies.

Les scientifiques ayant réalisé l'étude se sont basés sur les projections de plusieurs modèles climatiques. Selon eux, avec une hausse des températures de 2°C - qui pourrait arriver entre 2052 et 2070 -, entre 24% et 32% de la surface terrestre deviendrait plus sèche.

Cela ne veut pas dire que ces zones deviendraient arides, mais simplement plus sèches qu'aujourd'hui. Toutes les catégories climatiques sont en effet concernées, des zones humides aux zones hyper-arides. Mais si l'objectif de 1,5°C était atteint, seulement 8 à 10% des terres deviendraient plus sèches, a précisé Su-Jong Jeong.

Toujours en route vers 3°C

En vertu de l'Accord de Paris, les États se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Mais sur la base de ces engagements nationaux, la planète se dirige toujours vers 3°C.

Déjà une hausse de moins de 1°C, telle qu'enregistrée jusqu'ici, a suffi à provoquer plus de précipitations, le rétrécissement de la banquise ou l'augmentation du niveau moyen des océans.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Abon le 02.01.2018 16:14 Report dénoncer ce commentaire

    Limiter la "hausse" du réchauffement? J'ai toujours pensé qu'il faudrait essayer de réduire le réchauffement!

  • Hofcat le 02.01.2018 18:13 Report dénoncer ce commentaire

    Limiter la hauuse à 2° est un objectif. Aucun moyen n'a été mis en oeuvre pour y arriver. Des mesures concrètes ? Commencons par quelque chose ! Un exemple : interdire la clim...

  • L'argonaute le 02.01.2018 14:22 Report dénoncer ce commentaire

    C'est trop tard! On a jamais extrait autant de petrole qu'en 2017! les gens s'en foutent royalement du réchauffement climatique, des guerres à l'autre bout de monde ou encore de la famine. Qui a changé ses habitudes de vie pour polluer moins? par des gestes simples? moins gaspiller, moins rouler, moins chauffer, moins dépenser en objets venant de l'autre bout du monde, moins prendre l'avion?

Les derniers commentaires

  • luxo le 02.01.2018 22:09 Report dénoncer ce commentaire

    Si nous les pays les plus riches ne réduisons nos modes de vie , nous n'y arriverons pas.

  • Hofcat le 02.01.2018 18:13 Report dénoncer ce commentaire

    Limiter la hauuse à 2° est un objectif. Aucun moyen n'a été mis en oeuvre pour y arriver. Des mesures concrètes ? Commencons par quelque chose ! Un exemple : interdire la clim...

  • Abon le 02.01.2018 16:14 Report dénoncer ce commentaire

    Limiter la "hausse" du réchauffement? J'ai toujours pensé qu'il faudrait essayer de réduire le réchauffement!

    • positif le 02.01.2018 17:20 Report dénoncer ce commentaire

      dire a ,,,toto ,,,ont prefere la chaleur , les compteur aussi ??

  • L'argonaute le 02.01.2018 14:22 Report dénoncer ce commentaire

    C'est trop tard! On a jamais extrait autant de petrole qu'en 2017! les gens s'en foutent royalement du réchauffement climatique, des guerres à l'autre bout de monde ou encore de la famine. Qui a changé ses habitudes de vie pour polluer moins? par des gestes simples? moins gaspiller, moins rouler, moins chauffer, moins dépenser en objets venant de l'autre bout du monde, moins prendre l'avion?

    • Logique le 02.01.2018 15:35 Report dénoncer ce commentaire

      Perso, je m'en moque totalement. Imaginez une éruption volcanique et hop.... On perd 10 degrés et il faut une vingtaine d'années pour les récupérer! Ou alors on taxe les volcans pour voir si cela a autant d'effet sur la pollution que de taxer le pétrole!