Au Royaume-Uni

09 novembre 2017 08:13; Act: 09.11.2017 09:43 Print

Malade, le marié fait une annonce qui sidère la salle

Se croyant en phase terminale, Jack a demandé sa belle en mariage. Il a appris quelques jours plus tard que les médecins s'étaient trompés, et qu'il n'était pas condamné.

storybild

Jack a bouleversé ses invités en leur annonçant qu'il ne souffrait pas d'un cancer en phase terminale.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Jack Kane, un Britannique de 23 ans, souffrait tellement du dos qu'il a fini par consulter un médecin, en août dernier. Les spécialistes ont mis plusieurs mois à déterminer le mal qui rongeait le jeune homme. Le 13 octobre, le corps médical a alors annoncé une terrible nouvelle à Jack: il souffrait d'une tumeur incurable à la moelle épinière et n'avait plus que quelques semaines à vivre. Effondré, le jeune homme s'est tourné vers son grand amour, sa petite amie Emma. Il lui a demandé sa main, s'engageant alors dans une course contre la montre pour épouser la femme de sa vie.

Mais le 20 octobre, trois jours avant le mariage, l'impensable s'est produit: un médecin de l'hôpital universitaire James Cook a expliqué à Jack qu'il n'était pas en phase terminale, ni même condamné. Le jeune homme souffrait en fait d'une neuromyélite optique, une maladie auto-immune rare mais curable. Pour Emma, maman d'une fillette de 4 ans, ce retournement de situation inespéré a fait l'effet d'une bombe: «Nous nous étions préparés à nous dire adieu et nous commencions à nous faire à l'idée qu'il ne serait plus parmi nous. C'était bizarre», explique-t-elle au «Daily Mail».

«Je ne suis pas en phase terminale»

Le jeune couple, craignant un nouveau rebondissement, n'a pas voulu s'enflammer trop vite. Mais en obtenant la confirmation qu'il s'agissait bel et bien d'une neuromyélite optique, Emma et Jack ont laissé éclater leur soulagement. Cette maladie «peut entraîner une perte de la vue ou le laisser dans un fauteuil roulant pour longtemps, mais cela n'importe pas tant qu'il est là», estime la Britannique. Superstitieux, le jeune homme a préféré attendre le jour de son mariage pour annoncer la grande nouvelle aux 130 invités. Lors d'un vibrant discours, Jack a annoncé à une assistance médusée: «Je ne suis pas en phase terminale».

Un moment bouleversant: «On pouvait entendre les mouches voler. Tout le monde avait l'air de prendre quelques secondes pour enregistrer ce qui était en train de se passer, puis des cris de bonheur et des pleurs ont résonné dans la pièce», décrit Emma. Seule la jeune femme et la famille directe du marié étaient au courant de ce revirement de situation. Aujourd'hui, Jack suit une rééducation intensive pour renforcer ses jambes. Il espère pouvoir rentrer chez lui, à Teesside (nord-est de l'Angleterre), dans un mois.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sandra le 09.11.2017 12:35 Report dénoncer ce commentaire

    A se demander si c'était un médecin ou un charlatan. Incroyable, sa donne peur de consulter. Je suis furieuse c'est horrible de devoir vivre une telle situation: Beaucoups de longues années de bonheur pour les deux.

  • Mdr1er le 09.11.2017 09:09 Report dénoncer ce commentaire

    Oups la gaffe ...

Les derniers commentaires

  • Sandra le 09.11.2017 12:35 Report dénoncer ce commentaire

    A se demander si c'était un médecin ou un charlatan. Incroyable, sa donne peur de consulter. Je suis furieuse c'est horrible de devoir vivre une telle situation: Beaucoups de longues années de bonheur pour les deux.

    • ceraphyn le 09.11.2017 14:20 Report dénoncer ce commentaire

      Un médecin reste un être humain. N'a-t-il pas droit à l'erreur?

    • alberto le 09.11.2017 14:55 Report dénoncer ce commentaire

      C'est à peine croyable ce genre de situation !!!! Ce ne peut être considéré comme une gaffe ! C'est une faute professionnelle grave. Il faut prendre le pseudo-médecin en justice. A votre avis ?

    • Jean II le 09.11.2017 17:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @ceraphin. Imaginez que le marié se suicide en apprenant sa terrible nouvelle !!!

  • Mdr1er le 09.11.2017 09:09 Report dénoncer ce commentaire

    Oups la gaffe ...