En Syrie

08 mars 2018 11:38; Act: 08.03.2018 13:16 Print

Plus de 900 civils ont été tués dans la Ghouta

Plus de 900 civils, dont 188 enfants, ont été tués depuis le lancement le 18 février de l'offensive par le régime syrien sur le fief rebelle dans la Ghouta orientale.

storybild

905 civils ont été tués dans le pilonnage du régime depuis le 18 février. (photo: AFP/Amer Almohibany)

Sur ce sujet

Plus de 900 civils, dont 188 enfants, ont été tués depuis le lancement le 18 février d'une offensive d'une rare intensité par le régime syrien sur le fief rebelle dans la Ghouta orientale, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Ce nouveau bilan intervient après la mort de sept civils, tués jeudi dans une frappe aérienne visant la localité de Zamalka, selon l'ONG, qui précise que 905 civils ont ainsi été tués dans le pilonnage du régime depuis le 18 février.

Malgré les appels de la communauté internationale, impuissante face au bain de sang, les forces du régime cherchent à scinder en deux l'enclave rebelle, où les quelque 400 000 habitants, assiégés depuis 2013, subissent au quotidien pénuries de nourriture et de médicaments. Des aides médicales et de la nourriture devaient y être distribuées jeudi dans la Ghouta, mais l'ONU et des ONG partenaires ont annoncé que la livraison avait été repoussée à une date ultérieure.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Osdh le 08.03.2018 13:42 Report dénoncer ce commentaire

    Osdh, organisation d'une seule personne terré en angleterre et qui n'a pas mis les pieds en syrie depuis 20 ans. Incroyable qu'on lui accorde encore du crédit

  • effaré le 08.03.2018 11:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel monde de merde !!! Personne fait rien alors qu’on est allés foutre la merde en Irak et en Libye, où qu’on diabolise les iraniens !! Et on nous dit que les méchants sont les irakiens les libyens, les iraniens ??? Honte à vous les politiques occidentaux qui laissez assassiner des enfants !!

  • Jost le 08.03.2018 13:36 Report dénoncer ce commentaire

    Si chez nous les rebelles veulent prendre le pouvoir l'état il aurait fait quoi ? Jeté des confettis ?Il faut que les rebelles déposent les armes pour sauver dès vies.

Les derniers commentaires

  • petitevoix le 08.03.2018 19:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais il faut que leur dictateur répondre à ce type d attaques !!! L Europe est fatigué à cause d eux

    • 20-100 le 08.03.2018 20:49 Report dénoncer ce commentaire

      Monsieur, l'Europe n'a pas besoin de chefs d'Etat étrangers, fussent-ils dictateurs ou pas, pour être fatiguée. C'est un continent dirigé par une caste que personne ne veux et qui n'a pas de vision, aucun projet réaliste ,la population est âgée et l'absence de vision provoque un chômage endémique et sans limite.

  • bmess le 08.03.2018 18:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo bien dit!!!!!

  • Juste une question le 08.03.2018 15:51 Report dénoncer ce commentaire

    Plus personne pour croire ce genre d'articles? Et pourtant...

  • rebel le 08.03.2018 15:30 Report dénoncer ce commentaire

    ça n'a pas bougé non plus pour les Chrétiens d'Orient qui se faisait massacrer par Daesh

    • GG57 le 08.03.2018 15:55 Report dénoncer ce commentaire

      si si, on en parlait une fois en troisième partie d'un JT sur une chaîne câblée...

  • Osdh le 08.03.2018 13:42 Report dénoncer ce commentaire

    Osdh, organisation d'une seule personne terré en angleterre et qui n'a pas mis les pieds en syrie depuis 20 ans. Incroyable qu'on lui accorde encore du crédit

    • 20-100 le 08.03.2018 17:08 Report dénoncer ce commentaire

      Oui et bien sûr une seule personne qui rêve de prendre la place de Bashar et se propose de faire plus et mieux que Bashar...