Aux îles Galapagos

08 février 2018 12:35; Act: 08.02.2018 14:47 Print

«Quand je ferme les yeux, je revois l'œil du requin»

Un Londonien a réchappé à l'attaque d'un squale en le repoussant à coups de poings, au large des îles Galapagos. Blessé à un pied, il est encore sous le choc de sa mésaventure.

storybild

Le Britannique a vu la mort en face mais s'en est miraculeusement sorti.

Sur ce sujet

«J'ai réalisé à quel point ma vie est précieuse et comme je suis heureux d'être vivant.» Andrew Newman revient de loin. Ce Londonien de 45 ans a vu la mort de près lors d'un affrontement avec un requin au large des îles Galapagos. L'homme était en train de faire du snorkeling lorsqu'il a senti une «énorme force» sur sa jambe. Dans un premier temps, il a pensé qu'un de ces compagnons d'aventure lui faisait une blague, mais en se retournant, c'est une vision d'horreur qui l'attendait: les mâchoires d'un requin de 4 mètres de long s'étaient refermées sur son pied.

«Ses yeux étaient à pas plus d'un mètre de moi. Cette énorme tête de requin avec des yeux blancs. Nous nous fixions du regard et mon pied était dans sa gueule. Il ne voulait pas lâcher», décrit le Londonien au Evening Standard. Armé d'une GoPro, qu'il a fini par perdre lors de l'attaque, Andrew s'est mis à rouer son adversaire de coups de poings sur la face jusqu'à ce qu'il lâche prise. Une fois le prédateur vaincu, le Britannique a bénéficié de l'aide d'un ami qui se trouvait non loin. Une fois mis à l'abri sur des rochers, le quadragénaire a constaté que la moitié de son pied droit «pendait».

Il a ensuite dû endurer un interminable voyage de trois heures vers l'hôpital le plus proche, tandis que ses amis tentaient désespérément de stopper l'hémorragie. Trois ligaments du pied droit d'Andrew ont été sectionnés, et un os cassé. Le Britannique a subi une première opération et doit rentrer dans son pays ces prochains jours. Il lui faudra du temps pour se remettre de cette mésaventure, autant physiquement que psychologiquement: «Quand je ferme les yeux, tout ce que je vois c'est l’œil blanc du requin et mon pied dans sa mâchoire», confie Andrew, qui était parti aux Galapagos pour «retrouver foi en la vie à travers la nature», après le décès de son mari survenu en 2016.

(L'essentiel)