Astronomie

17 juillet 2018 22:23; Act: 18.07.2018 10:52 Print

Quelle est cette boule étrange autour de Jupiter?

Douze nouvelles lunes gravitant autour de Jupiter viennent d'être identifiées. Elles sont toutes de petite taille.

storybild

Les nouvelles lunes de Jupiter ont été observées pour la première fois en 2017.

Sur ce sujet

Douze nouvelles lunes ont été découvertes autour de Jupiter. La planète compte à présent 79 satellites connus, un record parmi les planètes de notre système solaire, a annoncé mardi, une équipe américaine d'astronomes.

Les lunes qui viennent d'être identifiées sont toutes de petite taille. Si Jupiter compte de gros satellites comme Ganymède (le plus grand dans le système solaire avec un diamètre de 5 268 km. Par comparaison, notre Lune fait 3 474 km de diamètre), ceux qui viennent d'être repérés ont seulement entre 1 km et 4 km de diamètre. Ce qui est minuscule par comparaison avec le diamètre de Jupiter, qui frise les 143 000 km.

Le chercheur Scott Sheppard, de la Carnegie Institution for Science, a qualifié l'une de ces nouvelles lunes de «boule étrange» en raison de sa taille: un peu moins d'un kilomètre de diamètre seulement, ce qui en fait «probablement» le plus petit satellite de Jupiter. Son orbite est par ailleurs «différente de celle de toutes les autres lunes jupitériennes connues», a précisé l'astronome.

Situation instable

Il faut environ un an et demi à cette «boule étrange» pour faire le tour de Jupiter, dont l'orbite inclinée croise celles d'une nuée d'autres lunes se déplaçant dans le sens inverse de la rotation de Jupiter. «C'est une situation instable», a commenté M. Sheppard. «Les collisions frontales peuvent rapidement disloquer les satellites et les réduire à la poussière». La «boule étrange», comme deux des lunes récemment découvertes, tourne dans le même sens que Jupiter.

Les astronomes ont proposé de la baptiser «Valetudo», du nom de l'arrière-petite-fille du dieu romain Jupiter, déesse de la santé et de l'hygiène.

Moitié glace, moitié roche

Il faut un an environ aux satellites les plus proches pour faire le tour de la planète, contre deux ans pour ceux plus éloignés. Toutes ces lunes pourraient être des fragments issus de collisions entre des corps cosmiques plus larges.

«Jupiter est comme un gros aspirateur, tellement cette planète est massive», a expliqué Scott Sheppard. «Ces objets ont commencé à tourner en orbite autour de Jupiter plutôt que d'être précipités contre elle. Nous pensons qu'il s'agit d'objets à mi-chemin entre les astéroïdes rocheux et les comètes glacées. Probablement une moitié de glace, une moitié de roche».

Découvertes par Galilée

L'astronome italien Galilée a découvert dès 1610 les quatre premières lunes de Jupiter. L'équipe d'astronomes à l'origine de la récente découverte n'était pas à la recherche de nouveaux satellites de Jupiter, mais ces derniers sont apparus dans le champ de leur télescope alors qu'ils cherchaient des planètes au-delà de Pluton.

Les nouvelles lunes ont été observées pour la première fois en 2017 dans l'optique d'un télescope basé au Chili et exploité par l'Observatoire astronomique national des États-Unis. Il a fallu un an pour confirmer la trajectoire de leurs orbites à l'aide de plusieurs autres télescopes aux États-Unis et au Chili.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.