Asie

14 juin 2018 07:49; Act: 14.06.2018 10:37 Print

Tokyo prépare une rencontre Kim-​​Abe

Le Premier ministre japonais et le dirigeant de la Corée du Nord pourraient se rencontrer prochainement.

storybild

La rencontre entre Kim et Trump a beaucoup fait parler au Japon et Tokyo se sent à l'écart. (photo: ZP/Takekuma Suo)

Sur ce sujet

Le Japon prépare une rencontre entre le Premier ministre Shinzo Abe et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, après le sommet américano-nord-coréen de cette semaine, rapportent plusieurs médias japonais. Tokyo, pris de court dans l'intense ballet diplomatique des derniers mois et largement resté à l'écart, veut à présent aborder directement avec Pyongyang la question des ressortissants japonais enlevés par des agents nord-coréens, dans les années 1970 et 1980, sujet qu'il présente comme une priorité.

Les responsables japonais envisagent plusieurs scénarios, dont celui d'une visite de M. Abe à Pyongyang en août, rapporte jeudi le quotidien Yomiuri Shimbun, évoquant aussi une possible rencontre en marge d'un forum économique prévu en septembre en Extrême-Orient russe. Plusieurs médias japonais indiquaient jeudi que Kim Jong-un s'était montré prêt à rencontrer M. Abe, mardi, lors de sa rencontre historique avec le président américain, Donald Trump, à Singapour.

Enlevés pour former des espions

M. Abe de son côté a déjà dit publiquement qu'il souhaitait une rencontre directe avec Pyongyang pour résoudre la question des personnes enlevées. Des fonctionnaires du ministère japonais des Affaires étrangères prévoient de leur côté des entretiens avec des responsables nord-coréens à l'occasion d'une conférence sur la sécurité tenue cette semaine en Mongolie. «Si la visite à Pyongyang en août s'avérait difficile», M. Abe pourrait s'entretenir avec Kim Jong-un en marge du Forum économique oriental prévu à Vladivostok en Russie, du 11 au 13 septembre, rapporte le Yomiuri.

Le porte-parole du gouvernement japonais, Yoshihide Suga, a refusé de confirmer ces informations. «Rien n'a encore été décidé pour le moment», a-t-il dit jeudi. Le problème des personnes enlevées au Japon dans les années 1970 et 1980 pour former en Corée du Nord des espions à la culture et à la langue japonaises mine les relations entre les deux pays. M. Abe doit rencontrer jeudi des membres des familles de personnes enlevées et s'engager devant elles à résoudre cette question.

(L'essentiel/afp)