Au Japon

08 février 2018 11:51; Act: 08.02.2018 14:53 Print

Un gros chèque pour 318 voisins de Fukushima

L'opérateur de la centrale nucléaire, Tepco, pourrait verser 8 millions d'euros de dédommagements à des habitants qui ont fui la région, après la catastrophe de mars 2011.

storybild

Les résidents sont en théorie autorisés à rentrer à Odaka, déclaré décontaminé par le gouvernement, mais quelques dizaines de personnes seulement sont rentrées chez elles. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Tokyo Electric Power (Tepco) est sommé de régler la somme totale de 1,1 milliard de yens à 318 anciens résidents de l'arrondissement Odaka de Fukushima, à environ 20 kilomètres de la centrale. Cette somme représente un dixième de ce que demandaient les plaignants qui invoquaient les difficultés financières et les souffrances psychologiques subies après la catastrophe nucléaire provoquée par un puissant tremblement de terre suivi d'un tsunami.

Tepco avait déjà accepté de payer à chacun d'eux 8,5 millions de yens, mais cette décision de justice exige une somme supplémentaire de 3,3 millions de yen, selon Isamu Oki, un des avocats des habitants. Les résidents sont en théorie autorisés à rentrer à Odaka, déclaré décontaminé par le gouvernement, mais quelques dizaines de personnes seulement sont rentrées chez elles en raison de problèmes financiers et d'inquiétudes pour leur santé.

Tepco a de son côté dit examiner la décision du tribunal avant de décider de la marche à suivre. Quelque 12 000 personnes ayant quitté leur domicile par peur des radiations ont déposé des dizaines de plaintes contre le gouvernement japonais et contre Tepco.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Iwo Jima le 08.02.2018 14:27 Report dénoncer ce commentaire

    A quand un petit chèque pour les voisins de Cattenom?

  • Monde E le 08.02.2018 13:27 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pareil dans le monde entier : on se fou de la gueule des gents voilà .

  • 20-100 le 08.02.2018 14:13 Report dénoncer ce commentaire

    C'est censé rassurer les européens encerclés par des centrales nucléaires souvent vétustes?? ça fait quoi de se faire clouer dans un cercueil avec un paquet de biftons?

Les derniers commentaires

  • Iwo Jima le 08.02.2018 14:27 Report dénoncer ce commentaire

    A quand un petit chèque pour les voisins de Cattenom?

  • 20-100 le 08.02.2018 14:13 Report dénoncer ce commentaire

    C'est censé rassurer les européens encerclés par des centrales nucléaires souvent vétustes?? ça fait quoi de se faire clouer dans un cercueil avec un paquet de biftons?

  • Monde E le 08.02.2018 13:27 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pareil dans le monde entier : on se fou de la gueule des gents voilà .