En Russie

16 avril 2018 15:18; Act: 16.04.2018 15:27 Print

Un journaliste meurt en chutant d'un balcon

Un journaliste d'investigation, qui a notamment écrit sur la présence de mercenaires russes en Syrie, a trouvé la mort après être tombé du balcon de son appartement.

Sur ce sujet

Maxime Borodine est mort à l'hôpital, dimanche, des suites de ses blessures, à Ekaterinbourg, une ville de 1,4 million d'habitants dans l'Oural, ont rapporté les agences de presse russes. Il travaillait pour le journal Novyi Dien (Nouveau Jour) et avait récemment fait état de la mort de mercenaires russes en Syrie, des employés d'une société militaire privée connue sous le nom de «Groupe Wagner». Il écrivait aussi régulièrement sur la corruption et le crime organisé.

«Il n'y a pas de raisons d'ouvrir une affaire criminelle. Plusieurs versions sont à l'étude, dont celle de l'accident, mais il n'y a aucun signe montrant qu'un crime a été commis», a déclaré le Comité d'enquête local à l'agence TASS, lundi. Contacté par l'AFP, le Comité d'enquête a refusé de commenter cette affaire. Le représentant pour la liberté des médias de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Harlem Désir, a affirmé que la mort de Maxime Borodine était «très préoccupante».

«J'appelle les autorités à mener une enquête rapide et approfondie», a-t-il écrit sur Twitter, lundi. Depuis la chute de l'URSS, nombre de journalistes ont été tués ou passés à tabac en Russie, mais les commanditaires de ces crimes sont rarement appréhendés. Selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), une ONG ayant son siège est à New York, 58 journalistes ont été tués en Russie depuis 1992.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Commentaires sélectionnés

C'est malheureux pour l'homme, mais il s'agit d'un accident qui arrive aussi à d'autres. Tout de suite on en fait une affaire de meurtre. On ne le dit pas mais on le fait sentir. Par contre pas un seul mot des journalistes assassinés en Ukraine, russes, italiens et ukrainiens! Pas un mot sur un journaliste russe et d'un journaliste ukrainien tués en Géorgie alors qu'ils enquêtaient sur la corruption.Oui, mais l'Ukraine ou la Géorgie sont des potes, faut pas y toucher! Voilà comment on manipule les gens et le pire est que ça marche! – Fédor

Les commentaires les plus populaires

  • The best le 16.04.2018 16:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un accident j'en suis sûr...

  • Sacha le 16.04.2018 19:24 Report dénoncer ce commentaire

    Franchement ça commence vraiment à être ridicule. Derrière chaque accident vous voyez un meurtre, derrière chaque fait divers avec un Russe vous voyez la main du Kremlin! Ce qui est étonnant quand même c'est que vous êtes tous spécialistes de la Russie et que vous ne savez pas que Maxime n'a dérangé personne puisque tout le monde en Russie sait qu'il y a des mercenaires russes en Syrie, tout comme chaque Russe sait qu'il y a des islamistes russes chez Daech!

  • Julia le 16.04.2018 17:44 Report dénoncer ce commentaire

    Ce doit être un accident car ça s'est passé en Russie. Ahhhh si ç'avait été à Londres, on aurait pu faire des suppositions!

Les derniers commentaires

  • Effi le 17.04.2018 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on regarde les balcons en Russie on est étonné qu'il n'y ait pas plus d'accidents!

  • Bristo le 16.04.2018 23:06 Report dénoncer ce commentaire

    Seul le Nouveau Monde peut nous offrir refuge et sécurité

  • DOUMA le 16.04.2018 22:28 Report dénoncer ce commentaire

    A mon avis on l'a aidé....

  • Fédor le 16.04.2018 22:25 Report dénoncer ce commentaire

    C'est malheureux pour l'homme, mais il s'agit d'un accident qui arrive aussi à d'autres. Tout de suite on en fait une affaire de meurtre. On ne le dit pas mais on le fait sentir. Par contre pas un seul mot des journalistes assassinés en Ukraine, russes, italiens et ukrainiens! Pas un mot sur un journaliste russe et d'un journaliste ukrainien tués en Géorgie alors qu'ils enquêtaient sur la corruption.Oui, mais l'Ukraine ou la Géorgie sont des potes, faut pas y toucher! Voilà comment on manipule les gens et le pire est que ça marche!

  • Sacha le 16.04.2018 19:24 Report dénoncer ce commentaire

    Franchement ça commence vraiment à être ridicule. Derrière chaque accident vous voyez un meurtre, derrière chaque fait divers avec un Russe vous voyez la main du Kremlin! Ce qui est étonnant quand même c'est que vous êtes tous spécialistes de la Russie et que vous ne savez pas que Maxime n'a dérangé personne puisque tout le monde en Russie sait qu'il y a des mercenaires russes en Syrie, tout comme chaque Russe sait qu'il y a des islamistes russes chez Daech!