Nucléaire nord-coréen

08 mars 2018 08:09; Act: 08.03.2018 12:55 Print

«Un message de la Corée du Nord pour les USA»

Deux émissaires sud-coréens sont partis jeudi pour Washington pour évoquer la proposition nord-coréenne d'un dialogue sur son arsenal nucléaire.

storybild

Kim Jong Un serait désormais prêt à bouger sur le dossier longtemps tabou de l'arsenal nucléaire de Pyongyang. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Deux hauts responsables sud-coréens sont partis jeudi pour Washington pour rendre compte de leur visite à Pyongyang et évoquer notamment la proposition nord-coréenne d'un dialogue sur son arsenal nucléaire. Le conseiller national sud-coréen à la Sécurité Chung Eui-yong rencontrera de hauts responsables américains, et notamment le conseiller à la sécurité nationale, H.R. McMaster, et le secrétaire d'Etat Rex Tillerson, a indiqué l'agence sud-coréenne Yonhap. «Nous avons un message de la Corée du Nord pour les Etats-Unis», avait déclaré mardi aux journalistes M. Chung à son retour de Pyongyang.

Après s'être longuement entretenu lundi avec Kim Jong-un, M. Chung a assuré que le leader nord-coréen était désormais prêt à bouger sur le dossier longtemps tabou de l'arsenal nucléaire de Pyongyang, «si les menaces militaires contre le Nord disparaissent et si la sécurité de son régime est garantie». Ce rebondissement spectaculaire, qui n'a pas été confirmé par Pyongyang, s'inscrit dans le cadre de la remarquable détente qui s'est amorcée sur la péninsule depuis le début de l'année à la faveur des jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang, après deux années de très fortes tensions liées au programmes nucléaire et balistique nord-coréens. Nord et Sud ont également décidé selon Séoul de la tenue fin avril d'un troisième sommet intercoréen, après ceux de 2000 et 2007.

«Kim a exprimé la volonté de faire de son pays un Etat normal»

M. Chung est accompagné lors de sa mission aux Etats-Unis par chef du Service du renseignement de Corée du Sud (NIS), Suh Hoon, qui faisait également partie de la délégation qui s'est rendue à Pyongyang en début de semaine. M. Chung se rendra ensuite en Chine et en Russie, tandis que M. Sud ira au Japon. Ces trois pays font officiellement partie avec les deux Corées et les États-Unis du processus de «pourparlers à six» sur le nucléaire nord-coréen, au point mort depuis 2008.

Le président américain Donald Trump, qui échange depuis son élection les insultes et les menaces apocalyptiques avec Kim Jong Un, s'est félicité de ce rebondissement dans le dossier coréen, jugeant mardi que les déclarations venues du Sud comme du Nord étaient «très positives». «Ce serait bien pour le monde, bien pour la Corée du Nord, bien pour la péninsule, mais nous verrons ce qui va se passer», a-t-il ajouté, jugeant «sincère» l'offre de dialogue formulée par Pyongyang. Le journal sud-coréen Dong-A Ilbo rapporte jeudi en citant un responsable de la présidence sud-coréenne non identifié que M. Kim n'a assorti la proposition de dialogue avec les États-Unis d'aucune demande de concessions précises. «Visiblement, il a brossé la situation à grands traits», a expliqué ce responsable. «Kim a exprimé la volonté de faire de son pays un État normal», plutôt qu'un paria pénalisé par des sanctions internationales.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fred/b le 08.03.2018 09:07 Report dénoncer ce commentaire

    Un pays "normal" ? C'est quoi la norme ? La soumission aux USA ?

  • Ben le 08.03.2018 12:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si ça pouvait déjà être un pays avec l'électricité et l'eau courante pour tous, sans famine et exécution d'opposant politique ce serait déjà pas mal non ?

  • Grand Maître le 08.03.2018 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tant mieux.

Les derniers commentaires

  • Grand Maître le 08.03.2018 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tant mieux.

  • Faut Pas Etre Susceptible le 08.03.2018 13:38 Report dénoncer ce commentaire

    Et il n'y a personne qui s'intérroge sur la sincérité de cette déclaration? Du fait que ce n'est même pas la Corée du Nord qui l'a ni faite ni confirmée? A mon avis, s'il propose une entrevue avec Trump le 01.04. on aura compris...

  • Ben le 08.03.2018 12:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si ça pouvait déjà être un pays avec l'électricité et l'eau courante pour tous, sans famine et exécution d'opposant politique ce serait déjà pas mal non ?

  • @Fred/b le 08.03.2018 11:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La soumission aux droits de l'homme!! Faites pas si vous compreniez pas.

  • Fred/b le 08.03.2018 09:07 Report dénoncer ce commentaire

    Un pays "normal" ? C'est quoi la norme ? La soumission aux USA ?