Abus sexuels

21 décembre 2017 07:13; Act: 21.12.2017 11:07 Print

Un producteur accusé par sept acteurs

Sept acteurs accusent le producteur américain Gary Goddard de les avoir abusés sexuellement quand ils étaient enfants.

storybild

Anthony Edwards, connu pour ses rôles de Mark Green dans «Urgences» et de Goose, dans «Top Gun», a raconté que Gary Goddard avait abusé sexuellement de lui lorsqu'il était pré-adolescent.

Sur ce sujet
Une faute?

Sept hommes ont accusé le producteur américain Gary Goddard de leur avoir fait subir des abus sexuels lorsqu'ils étaient enfants dans les années 1970. Ces témoignages s'ajoutent à celui similaire formulé il y a plus d'un mois par l'acteur Anthony Edwards.

Le quotidien Los Angeles Times s'est entretenu avec ces sept hommes, qui ont décidé de s'exprimer après l'initiative d'Anthony Edwards, connu pour ses rôles de Mark Green dans la série «Urgences» et de Goose, l'acolyte de Tom Cruise dans «Top Gun». Ce dernier a raconté que Gary Goddard, son mentor et son agent à ses débuts, avait abusé sexuellement de lui lorsqu'il était pré-adolescent et ce pendant plusieurs années.

Les nouvelles victimes présumées ont indiqué au journal que le producteur laissait traîner ses mains sur leurs cuisses pendant des pauses dans les tournages, faisait des caresses pendant une virée dans la pénombre d'un manège de Disney, ou encore commettait des abus sexuels répétés pendant les étapes d'une tournée de sa troupe en Californie.

«Insinuations et ouï-dire»

Parmi les accusateurs figurent Bret Nighman, Mark Driscoll - aujourd'hui producteur de séries à succès - ainsi que Linus Huffman, qui a joué à treize ans dans une adaptation par Goddard de «Oliver». «Il m'a pris à part et il a posé ses mains sur mes jambes et il a dit: "Je suis très fier de toi" et il s'est rapproché de mon entrejambe», a raconté M. Huffman.

Sam Singer, porte-parole du producteur, a indiqué à l'AFP que son client ne réagirait pas à ces accusations, estimant qu'il ne s'agissait que d'«insinuations et de ouï-dire». «S'il était possible de prouver par la négative, M. Goddard pourrait débattre de ces accusations vieilles de 40 ans mais comme ce n'est pas possible, il ne réagira pas», a relevé M. Singer.

Le monde du divertissement aux États-Unis est secoué depuis les révélations en octobre visant le producteur hollywoodien, Harvey Weinstein, accusé par une centaine de femmes de harcèlement, d'agression sexuelle ou de viol, qui ont libéré la parole de victimes présumées d'autres personnalités.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Anita le 22.12.2017 10:34 Report dénoncer ce commentaire

    En 1962 un animateur de soirée m'avait fait une proposition indécente!

Les derniers commentaires

  • Anita le 22.12.2017 10:34 Report dénoncer ce commentaire

    En 1962 un animateur de soirée m'avait fait une proposition indécente!