Astronomie

05 avril 2018 17:06; Act: 06.04.2018 10:26 Print

Une douzaine de trous noirs dans la Voie lactée

Des chercheurs ont détecté des trous noirs dans la Voie lactée et prédisent qu'elle en contient bien davantage encore.

storybild

Un trou noir est un objet céleste qui possède une masse extrêmement importante dans un volume très petit.

Sur ce sujet

Une douzaine de trous noirs ont été détectés au cœur de la Voie lactée, selon une étude publiée mercredi dans la revue Nature. Mais les astronomes estiment que ce n'est que «la partie émergée de l'iceberg», s'attendant à ce qu'il y en ait environ quarante fois plus.

Un trou noir est un objet céleste qui possède une masse extrêmement importante dans un volume très petit. Il en existe deux sortes: les trous noirs stellaires, qui se forment à la fin du cycle de vie d'une étoile, et les trous noirs supermassifs, logeant au centre des galaxies. Ces derniers pèseraient entre un million et des milliards de fois le Soleil.

La théorie prédit que les trous noirs supermassifs sont entourés de grappes de trous noirs stellaires, mais jamais cela n'avait été confirmé par l'observation, même autour du trou noir supermassif de la Voie lactée, Sagittaire A*, le plus proche de la terre.

Très loin

Pour l'astronome Charles Hailey de l'université Columbia aux États-Unis la découverte de douze trous noirs stellaires près de Sagittaire A* ne représente que «la partie émergée de l'iceberg». Ces objets célestes «sont très loin et nous devons donc manquer les plus petits», ajoute-t-il.

En se basant sur le nombre de petits trous noirs observés dans la zone la plus proche de la Terre, l'astronome déduit qu'ils seraient en tout environ 500 à peupler le noyau de la galaxie.

Et ce n'est pas fini: «En se basant sur nos résultats, nous croyons qu'il y en a environ 10 000 à moins de 3 années-lumière du trou noir supermassif», ajoute le chercheur.

«Notre galaxie est tout à fait normale. Donc, si son centre abrite des tonnes de trous noirs, cela doit également être le cas pour la plupart des autres galaxies», précise Charles Hailey.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • taz red le 06.04.2018 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tant mieux ce serais plus interessant que le foot.

  • alexx le 06.04.2018 07:14 Report dénoncer ce commentaire

    des tonnes de trous noirs, c'est peu de le dire

  • Trouville le 05.04.2018 21:00 Report dénoncer ce commentaire

    Pas la peine de chercher si loin... ;)

Les derniers commentaires

  • taz red le 06.04.2018 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tant mieux ce serais plus interessant que le foot.

  • Pragmatique le 06.04.2018 07:59 Report dénoncer ce commentaire

    Très intéressant! Surtout que certains scientifiques pensent pourvoir un jour réussir la réunification des 2 théories (générale et restreinte) grâce (en partie) à une meilleure compréhension de la singularité au sein des trous noirs. Encore tant de choses à découvrir pour les petits êtres de poussières d'étoiles comme nous sommes...

  • Nono le 06.04.2018 07:49 Report dénoncer ce commentaire

    Fascinant , je vais en parler à mon manager ce matin dès qu'il me parle de foot et de l'O.M.

  • alexx le 06.04.2018 07:14 Report dénoncer ce commentaire

    des tonnes de trous noirs, c'est peu de le dire

  • Coeur dévastateur le 06.04.2018 00:19 Report dénoncer ce commentaire

    A 25.000 années lumières, on est pas prêt de les voir de près.

    • sheldon cooper le 06.04.2018 11:02 Report dénoncer ce commentaire

      si on peut les voir de près c'est qu'on est trop près et donc on va en subir la gravitation.