Aux États-Unis

09 novembre 2017 15:46; Act: 09.11.2017 16:38 Print

Une école vend des sacs à dos pare-​​balles aux élèves

Pour 120 dollars, les enfants fréquentant la Florida Christian School peuvent acquérir une pièce blindée à glisser dans leur cartable. Une protection qui fait débat.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Alors qu'une nouvelle tuerie de masse a endeuillé les États-Unis dimanche dernier, les écoles ne cessent d'innover pour prévenir une énième tragédie. À Miami, par exemple, un établissement a décidé de fournir à ses élèves une protection individuelle: un cartable blindé. Pour 120 dollars (100 euros), les parents d'élèves peuvent en effet commander, sur le site Internet de l'école, un accessoire de blindage conçu pour être glissé dans le cartable de l'enfant.

«Ce n'est qu'un outil. Je préfère être préparé au pire plutôt que de me retrouver coincé après et de me dire: «Ah, si seulement on avait fait ça», explique au Miami Herald George Gulla, chef de la sécurité de la Florida Christian School, une école qui abrite des élèves de l'école enfantine au lycée.

500 grammes

Ancien membre des forces de l'ordre, George Gulla ne rigole pas avec la sécurité. Arrivé dans l'établissement après la tuerie de l'école primaire de Sandy Hook en 2012, l'Américain a mis en place toute une série de mesures de sécurité. Depuis, l'école est équipée de caméras de surveillance captant les sons et des agents patrouillent sur le campus. Par ailleurs, Gulla organise régulièrement des exercices de simulation de fusillade pour préparer les élèves à agir aux mieux.

C'est en visionnant les images d'un de ces exercices qu'Alex Cejas, un parent d'élève, a remarqué un détail intéressant: face au danger, les écoliers ont tendance à serrer leur sac contre leur poitrine pour se protéger. Fondateur d'une entreprise qui fabrique notamment des gilets pare-balles, l'homme a tout naturellement pensé à insérer une pièce de blindage dans les cartables de ses enfants. Cet accessoire, d'un poids d'environ 500 grammes, peut retenir des balles de pistolet, mais n'est pas assez épais pour faire face à un tir de fusil. De fil en aiguille, l'idée d'Alex Cejas a fini par atterrir sur le site Internet de l'école.

«Revenez-en aux bases!»

BFM TV relève que ce n'est pas la première fois qu'une école américaine investit dans du matériel de sécurité. La possibilité de l'acheter directement auprès de l'établissement est en revanche inédite.

L'initiative de la Florida Christian School ne fait pas l'unanimité. Kenneth Trump, expert en sécurité scolaire, reproche à George Gulla de se tromper de méthode. Il estime en effet qu'il est faux de se concentrer sur le matériel ou la technologie et qu'il faudrait prêter plus attention au comportement des individus et à des précautions plus élémentaires. «Concentrez-vous sur les fondamentaux et revenez-en aux bases!», implore le spécialiste.



(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Eric le 09.11.2017 16:03 Report dénoncer ce commentaire

    Aux USA il faut tout simplement rendre obligatoire le port du gilet pare-balle et du casque lourd, au moins dans les écoles pour l'instant

  • Franchais le 10.11.2017 08:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Donc tous ceux qui critiquent, vous n'êtes pas pour le port de la ceinture de securité en voiture, mais il faut se concentrer sur la source! Les chauffards! Arrêtons la critique facile, ce Monsieur trouve une amélioration et on remet systématiquement en cause parce que ce n'est pas la solution ? Et pour la gratuité, on attend de trouver le budget ? Raler moins pour avancer plus SVP.

  • bidibulle le 09.11.2017 16:17 Report dénoncer ce commentaire

    Ca va pas dans le bon sens ...

Les derniers commentaires

  • Gregory Philipps le 10.11.2017 08:57 Report dénoncer ce commentaire

    Les armes ne sont pas le problème. L'important c'est de neutraliser les malades mentaux et les délinquants.

  • Franchais le 10.11.2017 08:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Donc tous ceux qui critiquent, vous n'êtes pas pour le port de la ceinture de securité en voiture, mais il faut se concentrer sur la source! Les chauffards! Arrêtons la critique facile, ce Monsieur trouve une amélioration et on remet systématiquement en cause parce que ce n'est pas la solution ? Et pour la gratuité, on attend de trouver le budget ? Raler moins pour avancer plus SVP.

  • purée le 10.11.2017 05:59 Report dénoncer ce commentaire

    et ben si on en est la ou va le monde ?

  • Nimportequi le 09.11.2017 23:51 Report dénoncer ce commentaire

    Donc, pour résumer, l'école veut faire de l'argent en vendant un semblant de sécurité aux parents et enfants au lieu de l'offrir gratuitement? Les enfants de familles démunies on leur dit "pas de bol" ou quoi?

  • Rigoberta le 09.11.2017 21:46 Report dénoncer ce commentaire

    dans certains états les profs qui le désirent peuvent être armés. On peut être pour ou contre mais je suis sûr qu'il n'y aura pas de tuérie de masses dans ces écoles.

    • @Rigoberta le 10.11.2017 08:37 Report dénoncer ce commentaire

      c'est naif de croire cela...Pourquoi est-ce qu'il n'y a pas ou rarement des tueries dans nos écoles ben parceque la possession d'armes sans permis n'est pas autorisée,c'est simple...

    • Gus Simon le 10.11.2017 08:59 Report dénoncer ce commentaire

      Dans nos pays nous n'avons pas le droit de nous défendre.

    • Phoenix le 10.11.2017 10:42 Report dénoncer ce commentaire

      Ah bon Rigoberta ?! Parce qu'un prof ne peut pas péter les plombs un jour parce que sa femme l'a quitté ou qu'il est criblé de dette ? Ou, un jeune ne pourrait pas subtiliser l'arme du prof pour s'en servir dans l'établissement ?