Aux États-Unis

11 novembre 2017 12:59; Act: 11.11.2017 13:34 Print

4 membres d'une famille suisse retrouvés morts

La famille aurait été retrouvée dans sa maison à Mapleton (Utah), où elle est arrivée en juillet. La police locale évoque un possible cas de meurtres suivi d'un suicide.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
Sur ce sujet

Plusieurs membres d'une même famille suisse ont été retrouvés morts aux États-Unis, informe le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), interrogé par l'ats. Les ressortissants helvétiques feraient partie de la même famille, selon la police locale, qui mentionne un quatrième membre également décédé. La famille aurait été retrouvée dans sa maison à Mapleton, dans l'Utah, précise la police locale dans un communiqué.

Les forces de l'ordre se sont introduites dans le foyer après avoir été alertés par des voisins inquiets de ne plus avoir de nouvelles. Elles y ont découvert les corps de quatre personnes, dont ceux d'une adolescente de 16 ans et d'un jeune garçon âgé de 5 ans. Selon les information de la presse locale, le chien de la famille a également été retrouvé tué par balles.

Drame familial?

Les quatre corps ont été identifiés comme étant les membres d'une même famille arrivée à Mapleton en juillet dernier, après que le père, 45 ans, a obtenu un emploi dans cet État de l'ouest des États-Unis, poursuit le texte. Il travaillait pour l'entreprise agro-alimentaire Nestlé, selon des médias américains et venait d'intégrer le centre de Springville. La compagnie a d'ailleurs fait part de sa «tristesse» et de son «choc» après cette annonce.

Lui, sa femme, 42 ans, et les deux enfants habitaient précédemment en Suisse. En se basant sur les profils Facebook de la mère et de la fille, les médias locaux suggèrent que la famille était originaire de Suisse romande. Une enquête a été ouverte et la police locale attend désormais les conclusions du médecin légiste, afin de comprendre ce qui s'est passé dans le foyer, indique encore la police de Mapleton.

Si l'enquête s'oriente vers le drame familial (meurtres suivis d'un suicide) c'est notamment à cause de la disposition dans laquelle les corps ont été découverts, a expliqué le chef de la police de la ville, John Jackson.


(L'essentiel/ats)