Aux États-Unis

09 février 2018 08:31; Act: 09.02.2018 10:36 Print

Une fillette risque sa vie pour sauver son petit frère

Deux enfants et un policier ont été hospitalisés après un drame survenu sur un étang gelé de Columbus, lundi. Le petit garçon est dans un état critique.

Sur ce sujet
Une faute?

Un drame s'est noué en début de semaine à Columbus (Ohio). Voyant sa sœur de 9 ans jouer sur un étang gelé, un petit garçon de 6 ans a voulu en faire de même. La glace s'est brisée et l'enfant s'est retrouvé piégé dans des eaux frigorifiques. La fillette s'est jetée dans l'eau dans l'espoir de porter secours à son petit frère, en vain. L'enfant se trouvait sous la glace depuis environ 13 minutes quand les secouristes l'ont tiré de là. La fillette, elle, a bénéficié de l'aide d'un ouvrier de maintenance.

L'opération de sauvetage du petit garçon s'est déroulée dans des conditions dramatiques, raconte ABC 6. Attaché à une corde retenue par un autre policier et l'ouvrier de maintenance, l'officier Randall Lyons est parvenu à atteindre l'enfant à force d'acharnement. «Je ne savais pas s'il allait pouvoir l'atteindre. J'avais l'impression qu'il était trop loin et je pensais qu'il n'y arriverait pas. C'était déchirant d'assister à cela sans pouvoir agir», a témoigné l'officier Deb Paxton en conférence de presse.

«Pas vraiment un héros»

L'enfant était en arrêt cardiaque au moment de son sauvetage, mais les ambulanciers ont pu le réanimer. Quant à l'officier Lyons, il «tremblait de manière incontrôlable» en arrivant sur la terre ferme et s'est effondré. L'homme a été soigné pour une hypothermie et les deux enfants ont été emmenés d'urgence à l'hôpital. Le policier et la fillette sont hors de danger, mais le petit garçon se trouve dans un état critique.

Depuis son lit d'hôpital, l'officier Lyons a confié qu'il regrettait de ne pas avoir pu sortir l'enfant plus tôt. «Je ne me considère pas vraiment comme un héros. Mais est-ce que je le referais? Absolument», a-t-il déclaré. Avertie par les autorités, la mère des deux enfants a roulé à toute vitesse pour rejoindre sa progéniture. Elle a été victime d'un accident sans gravité et les policiers l'ont escortée jusqu'à l'hôpital.

Le témoignage de l'officier Lyons

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • kiwi le 09.02.2018 12:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un grand bravo à ce monsieur. et j'espère de tout mon coeur que le petit garçon s'en sortira, bonne chance à tout les trois .

  • JC DUSS le 09.02.2018 15:37 Report dénoncer ce commentaire

    Risquer sa vie pour en sauver une autre.. RESPECT !!!!

Les derniers commentaires

  • JC DUSS le 09.02.2018 15:37 Report dénoncer ce commentaire

    Risquer sa vie pour en sauver une autre.. RESPECT !!!!

  • kiwi le 09.02.2018 12:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un grand bravo à ce monsieur. et j'espère de tout mon coeur que le petit garçon s'en sortira, bonne chance à tout les trois .

    • Manu le 09.02.2018 13:24 Report dénoncer ce commentaire

      Respect M...