À New York

25 mai 2018 13:40; Act: 25.05.2018 14:56 Print

Weinstein inculpé de viol et d'agression sexuelle

Le producteur américain déchu, Harvey Weinstein, accusé par des dizaines de femmes d'agressions sexuelles, s'est livré vendredi, à la police new-yorkaise.

Sur ce sujet
Une faute?

M. Weinstein, 66 ans, veste bleu marine sur chemise claire, est arrivé dans un commissariat du sud de Manhattan, sous l'œil de dizaines de caméras du monde entier. Il n'a fait aucune déclaration. Le producteur, qui avait disparu de la circulation depuis les premières révélations en octobre sur les agressions sexuelles qu'il aurait commises, a été inculpé pour un viol et une agression sexuelle, sur deux femmes différentes, a indiqué la police new-yorkaise dans un communiqué.

Harvey Weinstein, à l'origine du déclenchement du mouvement #MeToo, devait ensuite être présenté à un juge avant d'être libéré moyennant une caution d'un million de dollars, le port d'un bracelet électronique et la remise de son passeport, aux termes d'un arrangement entre ses avocats et le procureur, selon le New York Times.

Des accords de confidentialité

Depuis la publication des premières accusations contre le producteur par le New York Times et le New Yorker début octobre 2017, Harvey Weinstein a été accusé par une centaine d'actrices - dont Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow et Asia Argento -, des mannequins et d'ex-employées d'abus sexuels allant du harcèlement au viol.

Au fil des révélations publiées par le New York Times et le New Yorker, récompensés par le prix Pulitzer pour leurs enquêtes, il est apparu que Weinstein - longtemps vénéré pour avoir promu un cinéma original incarné par des réalisateurs comme Quentin Tarantino - avait usé de son pouvoir pour obliger de jeunes actrices ou aspirantes actrices à céder à ses fantasmes sexuels, se faisant parfois aider par ses employés et achetant le silence de certaines victimes via des accords de confidentialité.

«Un pas de plus vers la justice»

Les premiers témoignages contre Harvey Weinstein ont fait l'effet d'une bombe et ont déclenché le puissant mouvement #MeToo, qui a fait chuter des dizaines d'hommes de pouvoir dans des secteurs aussi divers que le cinéma, les médias, la mode, la gastronomie ou la musique. Jeudi, le célèbre acteur Morgan Freeman est venu s'ajouter à la liste des accusés, huit femmes affirmant qu'il les avait harcelées sexuellement. Il a présenté des excuses.

L'annonce de l'arrestation du producteur, après des mois d'enquête par le procureur de Manhattan accusé de traîner des pieds, a été saluée par plusieurs figures du mouvement #MeToo. «J'avais, comme beaucoup de victimes de Weinstein, perdu espoir de voir notre violeur rendre des comptes devant les tribunaux», a déclaré l'actrice Rose McGowan, dès l'annonce de sa prochaine inculpation, jeudi soir.

«Aujourd'hui, nous avons fait un pas de plus vers la justice», a-t-elle ajouté. «C'est super cathartique pour beaucoup de victimes», a réagi Tarana Burke, fondatrice du #MeToo. «Nous assistons peut-être à un changement dans la façon dont les affaires de violences sexuelles sont traitées».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LiNh le 25.05.2018 15:08 Report dénoncer ce commentaire

    L'argent est roi dans ce pays trop bizarre....

  • @liNH le 25.05.2018 19:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Écrire ce commentaire quand Weinstein est finallement et officiellement accusé par la justice américaine, ne fait aucun sens!

  • g3s le 25.05.2018 14:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’homme qui aimait les femmes !

Les derniers commentaires

  • g3s le 26.05.2018 23:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Gigi. Je condamne complètement ces actes que je qualifie d’ailleurs d’exécrables, mais avant de lancer ma pierre dans cette lapidation générale j’attends de connaître le verdict et la fin du grand déballage qui peut peut-être (pourquoi pas) réserver des surprises ? Vous donnez par contre l’impression d’être déjà depuis longtemps parvenue à des conclusions.

  • Gigi le 26.05.2018 16:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @g3s. Votre premier commentaire en dit tout, et la vous en remettez. Déjà votre commentaire sur la jeune fille violée était très limite. Vous donnez constamment l'impression de vous défendre vous même!

  • @g3s le 26.05.2018 16:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est fou à quel point vous avez un problème à condamner les violences envers les femmes.

  • g3s le 26.05.2018 16:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est fou comme le public a la facilité de condamner à la vitesse Grand V, avant même que le jugement ait lieu et que la peine soit prononcée. Ce cas étant hautement médiatisé, l’opinion publique se sent concernée car la majorité des plaignantes sont des superstars. Mais à part cela personne ne connaît quoique ce soit au dossier et les gens jugent d’avance. Comme disait l’avocat de M. Weinstein, il y a différence entre conduite exécrable et crime commis. Pour l’instant tout ce qu’on sait, c’est qu’il y a eu conduite exécrable, ce qui semble indiscutable ; mais laissons la justice faire son travail seule et jusqu’au bout pour des accusations plus graves.

  • @Yann le 26.05.2018 15:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Depuis qu'elles ne font plus de films??? Vous avez lu un seul article sur le sujet? Vous racontez n'importe quoi. Vous vous inventez un truc mensongaire pour avoir une 'mauvaise' raison de commenter. Sinon, essayez donc de vous informer honnêtement et surtout de commenter avec un minimum de bon sens.