Manifestations aux États-Unis

27 août 2020 07:50; Act: 27.08.2020 09:16 Print

À 17 ans, cet ado a tué pour «protéger les commerces»

Kyle Rittenhouse, jeune milicien de 17 ans, est devenu le symbole des tensions raciales aux États-Unis. Il a abattu froidement deux manifestants de Kenosha et laissé un 3e entre la vie et la mort.

Sur ce sujet
Une faute?

Il s'appelle Kyle Rittenhouse et symbolise la violence d'extrême droite dans des États-Unis en proie aux tensions raciales depuis maintenant trois mois. L'adolescent de 17 ans a été arrêté et inculpé pour homicide après avoir abattu deux personnes durant les manifestations contre les violences policières à Kenosha, dans le Wisconsin, mardi.

Un troisième manifestant touché par les tirs de Rittenhouse se trouve dans un état critique. Fusil d'assaut en mains, l'adolescent expliquait dans une vidéo «vouloir défendre les commerces et s'occuper des personnes blessées». Plus tard, il abattait froidement deux personnes... La vidéo de cette interview a ensuite été partagée par de nombreux militants d'extrême droite, qui voient en lui un «héros» ou encore un «patriote».

Pour les soutiens au mouvement Black Lives Matter, l'individu incarne en revanche le danger des milices privées, qui n'hésitent pas à se substituer à la police, jusqu'à commettre l'irréparable. Parmi ses victimes, un manifestant nommé Anthony Huber, 26 ans, présenté comme «une personne pacifique» ayant tenté de le désarmer.

Les vidéos tournées juste après la fusillade font froid dans le dos.

Pro-Donald Trump, le jeune milicien s'est déplacé lui même de son Illinois natal pour affronter les manifestants remontés contre la nouvelle bavure policière qui a laissé Jacob Blake, un Afro-américain de 29 ans paralysé suite à une rafale de balles dans le dos tirée par un policier dans la ville de Kenosha.

(Thomas Holzer/L'essentiel)