Aux États-Unis

27 octobre 2021 11:54; Act: 27.10.2021 13:41 Print

À huit ans, Autumn teste... des armes à feu

Alors que le drame sur le tournage de «Rust» relance le débat sur les armes aux États-Unis, certains Américains n'en ont que faire. Comme cette fillette qui cartonne sur le Net.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que deux personnes ont encore été tuées dans une fusillade dans un centre commercial au nord-ouest des États-Unis lundi et que le débat sur les armes à feu fait rage après le drame impliquant Alec Baldwin sur le tournage de «Rust», certains Américains continuent de défendre bec et ongles le 2e amendement. Et ce, dès le plus jeune âge.

Au début du mois d'octobre, une petite fille de 8 ans a ainsi fait le buzz deux armes à la main: la vidéo a été vue plus de 3 millions de fois sur Twitter. Les médias anglophones se sont alors penchés sur le cas de l'enfant.

Et ils ont découvert qu'Autumn Fry était suivie par des milliers de personnes sur YouTube (163 000 abonnés) et Instagram (près de 44 000). De nombreux enfants testent des jouets ou des jeux vidéos, Autumn, elle, teste... des armes et donne ses impressions. En 17 mois, Elle a déjà posté 77 vidéos vues plus de 12 millions de fois.

Petit ou gros calibre, rien de lui résiste: casque sur la tête et lunettes sur le nez, c'est tout sourire que la petite fille enchaîne les vidéos. La première a été postée l'année dernière. La petite fille, affublée de deux jolies couettes, testait un Glock 44.

Cet été, dans sa petite robe à fleurs, elle a même essayé... un lance-flammes. «Les enfants sont l'avenir des armes en Amérique et Autumn est un incroyable modèle pour notre avenir», déclare son père Randy.

(mc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • borko le 27.10.2021 20:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour rappel c'est un pays où les œufs kinder et la fève dans les galettes des rois sont interdites car jugés dangereux.

  • A quand... le 27.10.2021 19:01 Report dénoncer ce commentaire

    un permis pour avoir des enfants?

  • Heureusement il y a l'Atlantique le 27.10.2021 14:28 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ne sont pas complètement normaux. J'ai passé un certain temps là-bas, ça craint ... Armes à feux vendus au Walmart à côté des céréales. Pour l'ouverture d'un compte, reçevez gratuitement un revolver en cadeau etc

Les derniers commentaires

  • Muskatnuss le 29.10.2021 08:41 Report dénoncer ce commentaire

    Pas très responsable le père, mais elle est marrante.

  • murdok le 28.10.2021 11:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est les parents qui sont derrière

  • Une petite question . en passant le 28.10.2021 05:07 Report dénoncer ce commentaire

    Pour ma part je n'aime pas les armes et je n'en ai pas chez moi ... Ce qui me chipote le plus dans cet article c'est son age ... elle a 8 ans ... ne risque t'elle pas de se blesser ou d'avoir une malformation due au recul de ces armes ? Les cartilages et les os sont encore tendre a cet age la non ? enfin je dis cela je ne dis rien ....

  • yoda le 27.10.2021 23:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    peut-être une futur Brevitch. ca craint.

  • sf54 le 27.10.2021 23:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n’y à pas d’âge pour apprendre à ce défendre contre des individus extrêmement dangereux